Culture

26 mars 2020 12:59; Act: 26.03.2020 14:10 Print

L'Opéra de Lausanne célèbre ses 150 ans

Un concert de gala avec l'Orchestre de chambre de Lausanne est agendé en mars 2021 pour fêter l'inauguration de l'institution en 1871.

storybild

L'Opéra de Lausanne ouvrira sa saison 2020-2021 en octobre. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'Opéra de Lausanne a dévoilé le menu de sa saison 2020-2021, qui comprend quatre opéras et une opérette. L'institution accueille le Théâtre de Vidy et le Béjart Ballet, dont les salles sont en travaux. Plus un grand concert pour marquer les 150 ans la maison.

L'Opéra ouvre sa saison en octobre avec «Eugène Onéguine», de Tchaïkovski, dans une nouvelle production signée de son directeur Éric Vigié. «C'est un chef-d'oeuvre du répertoire. Une oeuvre connue mais pas tellement montrée dans nos contrées. C'est intéressant», a-t-il expliqué jeudi à Keystone-ATS.

La distribution réunit de jeunes chanteurs russes, ou de langue maternelle russe. «Pour «Le Domino noir», un opéra français, ce sera des Français. J'essaie de rester dans la cible culturelle, pour rester attaché à l'essence même de l'oeuvre», relève-t-il.

Rythme et folie

L'oeuvre de Daniel-François-Esprit Auber, meilleur spectacle lyrique français de l'année 2018, sera jouée en janvier 2021. «C'est une musique extraordinaire. Un spectacle très rythmé», raconte Éric Vigié.

«Rinaldo», de Haendel, dans une mise en scène de Robert Carsen - avec Philippe Jaroussky - s'annonce «fou, baroque et enlevé». «Norma», de Vincente Bellini, agendé en juin 2021, complète cette saison qui propose aussi une opérette berlinoise - «L'Auberge du Cheval blanc» - pour les fêtes de fin d'année. Plus deux spectacles pour jeune public: «Le petit chaperon rouge», un opéra, et un spectacle musical d'Olivier Py «L'amour vainqueur», production du festival d'Avignon.

Fêter ses 150 ans

Cette saison est celle des 150 ans du théâtre. Ancien Casino-Théâtre puis Théâtre municipal, le bâtiment de l'Opéra a été inauguré le 10 mai 1871 avec «Le Barbier de Séville». «Il a toujours accueilli de l'opéra, même s'il y a eu aussi de la danse, des revues ou du théâtre de boulevard», rappelle Éric Vigié.

Coïncidence de dates, il retrouvera du théâtre et plusieurs spectacles de danse durant cette année anniversaire. Le Théâtre de Vidy, en travaux, y présentera quatre productions - dont l'une de Christoph Marthaler - en novembre et en février. Le Béjart Ballet Lausanne y dansera aussi, notamment «À la rencontre de Pierre Henry».

Pour marquer ces 150 ans, un concert de gala avec l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) est agendé en mars. «Ce sera un hommage à l'art lyrique avec quatre merveilleux chanteurs, présenté par Rossy de Palma. Un tour d'horizon du répertoire du XIXe siècle, avec des airs qu'on n'entend pas souvent chez nous», annonce Éric Vigié.

Catastrophe et crève-coeur

En raison de la pandémie due au coronavirus, l'Opéra de Lausanne a dû annuler deux de ses productions phares, «Candide» et «Davel». «Une catastrophe et un crève-coeur» pour Éric Vigié, qui espère les reprogrammer plus tard. «Ce ne pourra pas être avant 2022 ou 2023», en raison des engagements des uns et des autres, explique-t-il. «Mais pas question de tout jeter à la poubelle.»

L'Opéra travaille actuellement au remboursement des billets pour «Candide», ce qui représente un montant de plus de 340'000 francs. Il appelle le public à lui faire don de ces billets afin que l'Opéra puisse «mieux soutenir les artistes». Il décidera après Pâques si «L'élixir d'amour» peut être maintenu en juin. «On a encore un peu de temps. Les répétitions doivent commencer le 12 mai», ajoute le directeur.

(nxp/ats)