Fusillade de Lausanne

28 février 2011 18:25; Act: 28.02.2011 19:37 Print

L'auteur des tirs placé en détention

L'auteur des cinq coups de feu tirés samedi à Lausanne dit avoir agi «par aversion contre les autorités policières». Il a été inculpé de tentative de meurtre

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'auteur des cinq coups de feu samedi à Lausanne est sous les verrous. Inculpé de meurtre, l'homme a avoué avoir tiré délibérément sur l'assistante de police par aversion pour les forces de l'ordre. Il s'est dénoncé lundi matin.

L'individu, un Suisse de moins de trente ans, a été placé en détention provisoire, indique la police cantonale vaudoise. Domicilié dans l'Ouest lausannois, il n'était connu des services de police que pour des affaires de circulation sans conséquence.


Pas d'antécédent


Il n'y a pas d'antécédent grave. Cet homme «n'a jamais fait l'objet» d'une intervention particulière de la police. Il a une activité professionnelle, a affirmé le porte-parole Jean-Christophe Sauterel, sans donner d'autres détails.

Interrogé par les enquêteurs, l'homme a reconnu être allé à Lausanne «pour tirer délibérément en direction d'un représentant des forces de police». Il a fait feu jusqu'à ce qu'il ait vu l'assistante de police tomber à terre.


Arme acquise légalement

Puis l'homme a pris son véhicule pour regagner son domicile où il a nettoyé et rangé son arme, un Beretta 9mm acquis légalement en 2008. Il n'est pas en possession d'autres armes à feu et l'enquête se poursuit pour déterminer les circonstances exactes et les motivations du tireur, poursuit la police.

L'homme s'est dénoncé lundi vers 03h00. Il s'est ensuite présenté de lui-même à la police au Mont-sur-Lausanne, où il a été interpellé. Il a tiré au total cinq fois, blessant également une femme qui se trouvait dans sa voiture près du Tribunal de Montbenon samedi vers 14h00.


Volonté de blesser

Les deux femmes ont été touchées au niveau des membres inférieurs. L'agente souffre notamment d'une fracture du fémur et l'automobiliste a eu la jambe transpercée par une balle. Leur état s'améliore, selon le CHUV.

Le procureur a inculpé le tireur de tentative de meurtre, de mise en danger de la vie d'autrui et de lésions corporelles. L'homme s'est dit conscient des conséquences potentiellement mortelles de son geste. Il a déclaré toutefois qu'il ne voulait pas tuer la contractuelle, mais seulement la blesser.

(ats)