Vaud

03 juillet 2017 22:24; Act: 04.07.2017 11:22 Print

L'avocat à la Porsche volait l'argent d'une dame âgée

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Un homme de loi a piqué, entre 2016 et 2017, une trentaine de milliers de francs à sa pupille qui réside en EMS. Une procédure pénale est en cours.

storybild

L'avocat poursuivi pour le détournement des fonds d'une dame âgée a été suspendu, à titre provisoire, par les autorités vaudoises. Ses pupilles ont désormais d'autres curateurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Comme «20 minutes» l’annonçait il y a deux semaines, un homme de loi vaudois a été provisoirement suspendu de ses fonctions par la Chambre des avocats, autorité cantonale chargée de la surveillance de ce métier. Une enquête pénale concernant Me D. a été ouverte pour «gestion déloyale aggravée».

Transfert du compte de la pupille à celui de l'avocat

Selon nos renseignements, l’avocat a effectué plusieurs transferts indus du compte de sa pupille au sien, pour un usage personnel. «Il a détourné une trentaine de milliers de francs», signalent nos sources. Ces opérations auraient eu lieu entre fin 2016 et début 2017. L’affaire a éclaté au printemps quand un EMS a signalé à la justice que les pensions d’une résidente, dont l’avocat était le curateur, étaient impayées depuis quelques mois. D’après nos informations, cette curatelle avait été mise en place en 2015 car la dame soupçonnait sa propre famille de lui voler de l’argent.

«C'est un bon avocat et son étude avait l'air de marcher»

Des investigations sont en cours pour déterminer l’étendue de l’activité délictueuse du prévenu, qui avait d’autres pupilles. De nouveaux curateurs ont été désignés. «C’est un bon avocat. Son étude avait l’air de bien marcher et il roulait en Porsche», commente une Lausannoise, frappée par la descente aux enfers de l’homme de loi. D’abord en prison préventive, le quadragénaire bénéficie, comme l’a indiqué la procureure Hélène Rappaz, de «mesures de substitution à la détention». Son défenseur n’a pas répondu à nos sollicitations.