Tolochenaz (VD)

10 mai 2015 18:29; Act: 10.05.2015 18:35 Print

La Maison de la Rivière a attiré 2000 visiteurs

Le bâtiment a été inauguré ce week-end à Tolochenaz (VD) après cinq ans de travaux.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Lors de deux journées portes ouvertes, ce centre dédié à la vie aquatique a accueilli quelque 2000 visiteurs qui ont dévoré quelque 100 kilos de poisson du lac.

«Nous sommes très contents. C'est un beau succès», s'est réjoui dimanche Jean-François Rubin, directeur de la Maison de la Rivière. De nombreuses familles ont fait le déplacement, a-t-il constaté. Le pêcheur installé dans les lieux est également heureux avec plus de 100 kilos de féra consommés.

Les visiteurs ont pu découvrir au bord de la rivière le Boiron de Morges et à deux pas du Léman les activités proposées par la Maison de la Rivière: des sentiers et un étang didactiques, des nichoirs, un aquarium lacustre, de même qu'une exposition permanente. Dotée notamment d'un grand mur tactile, elle présente sur 300 m2 les trésors du patrimoine culturel et naturel local.

«L'un des clous de l'exposition, c'est bien sûr le sous-marin François-A. Forel», a relevé M.Rubin qui a plongé pendant 25 ans à son bord afin d'étudier les fonds du Léman. «Jacques Piccard me l'a confié, à charge de le mettre en valeur», a-t-il expliqué.

20'000 visiteurs annuels

La Maison de la Rivière qui ouvre officiellement mardi a trois missions principales: l'éducation à l'environnement, la valorisation du patrimoine naturel et culturel et enfin la recherche, a souligné son directeur. Intégrée au tissu social et économique, elle réunira curieux de nature, écoliers, chercheurs et dès 2016 des start up.

Imaginé en 2007, ce centre est le fruit d'une volonté commune de l'Université de Lausanne, de l'Ecole d'ingéniérie de Genève et de l'Association Truite-Léman de créer un projet interdisciplinaire autour des milieux aquatiques. Il a été construit sur les bases d'une ancienne poudrière de l'armée.

L'investissement se monte à 12,5 millions, un montant qui comprend les sommes prêtées et données par des mécènes pour le projet. Une nouvelle aventure commence désormais, celle de son exploitation, a commenté M.Rubin qui espère 20'000 visiteurs par année.

Toutes les infos sur le site en cliquant ici.

(ats)