Lausanne

13 mai 2012 21:59; Act: 14.05.2012 12:08 Print

La bagarre entre fêtards tourne à l’émeute antiflics

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Des policiers qui voulaient mettre fin à une rixe ont été accueillis par des jets de bouteilles devant une disco, dimanche à l’aube.

storybild

La rixe a débuté devant le Loft Club, à Lausanne. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un véritable miracle qu’il n’y ait pas eu de blessés sur la place Bel-Air, hier à l’heure de la fermeture des boîtes de nuit. Une rixe entre plusieurs dizaines de jeunes a éclaté devant une foule estimée à 200 personnes. Les deux parties avaient des armes blanches, des tessons de bouteille, et au moins une arme à feu a été aperçue.

A leur arrivée, les agents de la police municipale de Lausanne ont été accueillis par des jets de bouteilles en verre. Ils ont dû solliciter l’appui de leurs collègues de Pully, de l’Ouest lausannois et de la gendarmerie.

«La police a fait usage de spray au poivre et de balles en caoutchouc pour disperser les fauteurs de troubles», affirme la porte-parole Anne Plessz. Il n’y a pas eu de blessé, selon les forces de l’ordre, mais un témoin affirme qu’une «seconde bagarre a éclaté à la gare, et il y avait des traces de sang». Quant à l’origine des troubles, mystère. Selon certains, ils auraient éclaté au Loft. Un client éméché aurait reçu un coup après des avances faites à une jeune femme. Furieux, l’individu en question aurait demandé à des amis de lui prêter main-forte.

«Les week-ends à Lausanne, c’est devenu l’horreur. Il y a ceux qui veulent faire la fête, ceux qui viennent voler et ceux qui ne cherchent que la bagarre», déplore un jeune.