Champignac 2013

14 décembre 2013 12:26; Act: 14.12.2013 14:15 Print

La linguiste Stéphanie Pahud remporte l'or

L'enseignante de l'UNIL a reçu samedi à Lausanne le Champignac d'or pour une citation parue sur le site «les Quotidiennes».

Voir le diaporama en grand »

Stéphanie Pahud et son Champignac d'or.

Sur ce sujet
Une faute?

La linguiste Stéphanie Pahud est la lauréate du Champignac d'or 2013. Le journaliste de «La Liberté» Jérôme Cachin décroche pour sa part le Champignac d'argent. Désignés par les lecteurs de «La Distinction» parmi 40 candidats, ils ont reçu leur prix samedi à Lausanne.

Stéphanie Pahud, enseignante à l'École de français langue étrangère de l'Université de Lausanne, reçoit le Champignac d'or pour cette citation parue sur le site «les Quotidiennes» le 10 janvier dernier: «Dans Télétop Matin, Anne-Sylvie Sprenger constatait quant à elle que le sexe n'était plus tabou et que dans les interviews, il était dans toutes les bouches.»

Jérôme Cachin, correspondant vaudois de «La Liberté», reçoit le Champignac d'argent pour avoir écrit dans un article du 21 février: «La ville n'a pas entretenu ses WC. Elle a privilégié les besoins du tourisme, au bord du lac.» Ces prix se présentent sous la forme de statuettes de résine, respectivement dorée et argentée, façonnées par l'artiste lausannois Henry Meyer.

Mention à Thierry Grosjean

Deux espoirs du champignacisme ont été également remarqués. Thierry Grosjean, ex-conseiller d'État neuchâtelois, reçoit la mention «Mélomane intégral» pour: «La chanson qui vous trotte dans la tête? L'ouverture de la Traviata de Giuseppe Verdi, qui ne trotte pas dans la tête, mais m'habite.» («Le Courrier neuchâtelois» du 3 avril).

Enfin, Nina Brissot, rédactrice en chef du «Régional», se retrouve lauréate de la mention «SOS fantômes» pour s'être interrogée le 16 octobre: «Prévoir sa succession est une délicate affaire. Faut-il le faire de son vivant?»

Tous les lauréats présents
Pour la première fois dans l'histoire du prix, tous les candidats ont reçus au moins une voix, a souligné le Grand Jury lors de la remise des prix. Fait exceptionnel également, les quatre lauréats étaient présents pour recevoir leur distinction.

Le Grand Prix du Maire de Champignac, nommé ainsi en référence à un personnage de la bande dessinée «Spirou», est décerné chaque année depuis 1988. Il récompense «les hommes et femmes politiques ou les personnalités locales qui se sont particulièrement distingués par leur excellence dans l'art oratoire et leur maîtrise de la rhétorique classique».

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MaurOli le 14.12.2013 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'adore

    Très amusant et plein d'esprit ce prix de Champignac qui met en avant les lacunes de notre enseignement dans les écoles publiques, où on n'enseigne plus, mais où l'on s'occupe à gérer seulement la classe. On voit le résultat après. Mais c'est trop tard pour récupérer le retard car le temps a passé... Et la génération d'écoliers a été sacrifiée.

  • Romain le 14.12.2013 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Quelle bouffée d'air frais! Merci la Distinction! C'est juste extra et vous nous faites du bien. Merci!

  • LesGérard le 15.12.2013 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Sans grand intérêt

    On doit avoir de la peine à départager les nombreux lauréats, et cela reste d'un humour «touche-pipi»

Les derniers commentaires

  • LesGérard le 15.12.2013 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Sans grand intérêt

    On doit avoir de la peine à départager les nombreux lauréats, et cela reste d'un humour «touche-pipi»

  • Romain le 14.12.2013 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Quelle bouffée d'air frais! Merci la Distinction! C'est juste extra et vous nous faites du bien. Merci!

  • fifi le 14.12.2013 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    spirou

    rien de tres top. champignac au rabais. nul

  • MaurOli le 14.12.2013 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'adore

    Très amusant et plein d'esprit ce prix de Champignac qui met en avant les lacunes de notre enseignement dans les écoles publiques, où on n'enseigne plus, mais où l'on s'occupe à gérer seulement la classe. On voit le résultat après. Mais c'est trop tard pour récupérer le retard car le temps a passé... Et la génération d'écoliers a été sacrifiée.

    • dnsk von freiburg le 14.12.2013 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      mr. parfait jette la pierre

      ouh là là... ça sent la frustration par là... laisse-moi deviner : tu n'es pas content de ta situation et c'est la faute de l'école ?

    • Jean-Robby le 14.12.2013 17:55 Report dénoncer ce commentaire

      hein ???

      Pardon ???

    • Isabelle le 14.12.2013 23:46 Report dénoncer ce commentaire

      hein??? aussi...

      Depuis quand est-ce que l'école permet d'éviter les erreurs de ce type, qui sont plus du domaine de l'étourderie ou de l'inattention que de celui des lacunes scolaires?

    • MaurOli le 15.12.2013 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      La dissertation...

      ... et l'art oratoire s'apprennent justement à l'école à plus ample informé, n'il vous en déplaise. De même que la concentration (= opposée de l'étourderie) est également entraînée. ;0) Vos carnets de notes scolaires ne vous rappellent rien? Élève dissipé et étourdi. Peut mieux faire. S'exprime mal, esprit embrouillé.