Savigny (VD)

15 juillet 2019 12:34; Act: 15.07.2019 12:34 Print

La passerelle aérienne qui ne passe pas inaperçue

par Frédéric Nejad Toulami - Pourquoi et comment est née l'idée insolite de construire un pont éphémère avec une locomotive pour trois semaines de fête des Jeunesses campagnardes?

La vidéo "20 minutes" de cette passerelle.
Sur ce sujet
Une faute?

Sur le site de la Fête de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes, impossible de la manquer. Une passerelle suspendue trône au milieu et au-dessus de la foule. Régulièrement, une petite loco la traverse pour ravitailler le bar-chapiteau principal.

Nappe phréatique

Mais comment et pourquoi cette idée insolite est-elle née? Par le passé, certains girons avaient opté pour des tunnels sous-terrains de ravitaillement. Mais à Savigny, cette option n'a pas été retenue. «C'est en discutant autour d'un verre en soirée que l'idée un peu folle a surgi», explique Cédric Destraz, attaché de presse des festivités. D'ailleurs, ce choix s'est avéré être le bon, car en creusant pour insérer dans la terre les pieux qui allaient soutenir le pont, ils ont découvert de l'eau qui provenait de la nappe phréatique, présente sous le site de la fête.

Pas besoin d'un permis de construire

A-t-il dès lors fallu demander des autorisations spéciales? La structure portant le train aérien a été validée par un ingénieur et l'installation du petit train a été homologuée par l'entreprise Garaventa, partenaire de cette construction, souligne l'attaché de presse. Mais comme cette dernière est éphémère, il n'a pas fallu déposer un permis de construire.

Quant aux difficultés à surmonter, deux majeures: la construction du virage sur le parcours ainsi que la descente pour arriver à la zone staff, à terre. «Tout cela a été le fruit d'une excellente collaboration entre plusieurs corps de métier, comme maçon, charpentier, mécanicien et électricien. Sans cette collaboration, le projet aurait été irréalisable», constate Cédric Destraz.

(fnt)