Lausanne

24 mars 2011 12:15; Act: 24.03.2011 13:13 Print

La police réclame plus d'effectifs

La police de Lausanne tire un bilan positif de l'année 2010. Sa présence renforcée sur le terrain a porté ses fruits. Mais elle a besoin d'effectifs supplémentaires pour continuer dans cette voie.

Une faute?

«La propagande électorale tablait sur une hausse de l'insécurité et des délits: c'est archi-faux. Les infractions sont en recul de 14,3% en 2010», a annoncé jeudi le Directeur de la police Marc Vuilleumier, qui vient d'être facilement réélu à la municipalité.

Lausanne a enregistré 18'477 infractions pénales sur son territoire en 2010, soit environ 3000 de moins qu'en 2009. «Nous avons intensifié notre visibilité et notre présence sur la voie publique», a expliqué le commandant Gérald Hagenlocher.

Les vols avec effraction ont reculé tant dans les appartements et villas (-13%) que dans les commerces (-30%). La police y voit le résultat des campagnes de prévention et aussi de l'arrestation, début 2010, d'une bande de cambrioleurs qui écoulaient leur marchandise auprès de bijoutiers ayant pignon sur rue.

En matière de circulation, le nombre d'accidents est le plus bas relevé depuis plusieurs années, avec 1368 cas (-9%). Aucun accident mortel n'est à déplorer. Le nombre de piétons blessés a reculé de 32%. Dans plus d'un cas sur deux, le piéton est fautif. Les amendes d'ordre, en légère baisse, ont rapporté 19 millions de francs.

Le Jura reste un canton sûr

La criminalité a augmenté l'année dernière dans le canton du Jura alors qu'elle était en recul au niveau suisse.

Cette évolution est due à une hausse du nombre des vols et des cambriolages. Le Jura reste néanmoins l'un des cantons les plus sûrs.

Dans le Jura, le taux d'infractions pour 1000 habitants s'élevait à 47,6 alors qu'il était de 67,8 pour la moyenne suisse. En 2010, la police a traité 2534 affaires comportant 4045 infractions contre 3609 en 2009, a indiqué jeudi le canton dans un communiqué.

Cette hausse de la criminalité est due à l'augmentation du nombre de plaintes enregistrées pour des vols (19%) et aux dénonciations dans le domaine des stupéfiants (25%). Parmi les nouvelles plus réjouissantes, la baisse des délits avec violence.

Sur l'ensemble des infractions, 82% concernent le code pénal (80% niveau suisse), 15% la loi fédérale sur les stupéfiants (14%), 2% la loi fédérale sur les étrangers (4%) et 1% des lois fédérales annexes (2%). Au total, 57% des dénonciations au code pénal concernent des auteurs suisses.

Morts sur les routes

Le nombre de morts sur les routes jurassiennes a bondi avec six décès contre un en 2009. Pourtant, le nombre d'accidents de la circulation était en recul. La police a relevé 397 accidents en 2010 contre 423 une année auparavant.

Les agents ont pratiqué un peu moins de contrôles de l'alcoolémie. Mais dans 73% des 344 infractions recensées, il s'agissait de cas d'ivresses graves.

Sur le plan de l'organisation, la police cantonale jurassienne est toujours à la recherche d'un nouveau commandant pour succéder à Henri-Joseph Theubet.

(ats)