Vaud

16 décembre 2011 10:57; Act: 16.12.2011 12:55 Print

La protection civile sur le pied de guerre

par Joanna Oulevay - La protection civile vaudoise a alerté les régions, afin que celles-ci se tiennent prêtes à intervenir en cas d’intempéries violentes dans le canton, vendredi.

Voir le diaporama en grand »
Dans la commune de Lucens, un arbre est tombé sur une façade. A Renens (VD) Les éléments sont déchaînés à Neuchâtel. Vagues à Ouchy, à Lausanne. A Lausanne, un arbre victime du vent. A Bâle, le sapin de Noël n'a pas résisté aux vents puissants. A Pratteln (Bâle-campagne), les dégâts sont impressionnants. Un train a déraillé entre Tramelan (BE) et Tavannes. A Delémont la façade d'une entreprise a cédé. A Perroy (VD) A Thoune (BE) A 10h vendredi matin, Météosuisse indiquait sur son site internet un danger marqué voire un très fort danger pour l'ensemble du territoire avec une exception toutefois pour le Tessin (danger limité). A Muttenz (BL) A Muttenz (BL) Le 15 décembre, plusieurs lecteurs reporters ont observé la formation de nuages inhabituels au-dessus de la Suisse. Ce phénomène est appelé Mammatus; il s'agit de la formation de poches circulaires à la base des nuages. Le ciel prend alors une teinte bleu-gris. Le Mammatus est souvent associé à des orages. Le phénomène a pu être observé en Suisse, comme ici à Emmen... ...Ou à Ballwil. Ces nuages pourraient constituer le premier indice de l'arrivée de la tempête qui frappe actuellement la France et la Suisse, «Joachim». Sous l'effet du vent, un arbre s'est fait déraciner à Reinach (BL). A Liestal, un échafaudage est tombé sur des voitures. La Morges déborde. Montreux Tour-de-Peilz (VD) Tour-de-Peilz (VD) Tour-de-Peilz (VD) Tour-de-Peilz (VD) Montreux Bâle-campagne. Lac Léman Lac Léman Lac Léman Lac Léman Estavayer-le-Lac La Tine, près de Château-D'Oex (VD)

Sur ce sujet
Une faute?

La protection civile vaudoise (PCV) est sur le qui-vive face à la tempête Joachim qui balaie la Suisse vendredi. Elle a fait parvenir un message d’informations émanant de la police vaudoise aux régions, afin que ces dernières se tiennent prêtes à intervenir en cas de problèmes locaux. Une mesure urgente prise par le commandant de la PCV, Pierre-André Haas. «MétéoSsuisse a annoncé un danger de niveau 4», explique-t-il. Une situation qui peut devenir «préoccupante», compte tenu des risques des chutes d’arbres, de routes bloquées, ou de montée des eaux. «Aucune alerte n’a encore été lancée. Nous avons juste tenu à informer les officiers de piquet de chaque région. Ceux-ci doivent observer l’évolution de la météo, et être prêts à réagir».

Alerte pas si rare

Envoyer une alerte la veille d’une tempête n’est pas si rare, selon le commandant de la PCV. «C’est arrivé à plusieurs reprises depuis les désastres provoqués par Lothard, en 2000 ». Météosuisse avait en effet été épinglée pour n’avoir pas su annoncer l’arrivée de la tempête. «Depuis lors, nous préférons mobiliser nos forces de façon prévisionnelle».

Au total, c'est une trentaine de personnes qui ont réceptionné le message d'alerte. En cas d’intervention, le canton de Vaud peut mobiliser jusqu’à 1’500 membres appartenant aux formations d’intervention régionale, opérationnelles dans l’heure. Les forces de soutien peuvent appuyer les pompiers ou la police cantonale pour bloquer une zone. «En cas de coupure d’électricité, nous avons également les moyens d’alimenter un lieu, ou des institutions sanitaires comme les EMS, de façon provisoire», note le commandant de la PCV.

Ruisseau gonflé à Echallens

Pour l’heure, la protection civile est sur le pied de guerre dans la région d’Echallens, dans le Gros-de-Vaud. Les intempéries de ces dernières heures ont fait gonfler le flux du Botterex. Actuellement sous surveillance constante, ce cours d’eau a déjà quitté son lit l’an passé, entraînant des dégâts des eaux sur les villas alentours. Interrogé ce matin, le commandant des pompiers Patrick Sauty se montre confiant : «Nous avons déjà mis en place des mesures préventives; des sacs de sable sont à disposition des habitants en cas de débordement».

Videoreporter: tempête au port de Pully