Lausanne

10 juillet 2014 19:07; Act: 11.07.2014 10:04 Print

La success-story d'un rêveur devenu patron

par Francesco Brienza - Vivian Gasser ne s’est pas découragé quand sa conseillère ORP le poussait à abandonner son projet de boutique, en 2006. En mai, il a ouvert sa deuxième surface.

storybild

Vivian Gasser a le sourire: son magasin fait un carton. (Photo: frb)

Une faute?

«Il faut mettre une cravate et arrêter de rêver!» Heureusement pour lui, Vivian Gasser n’a pas suivi le conseil de sa première conseillère ORP en 2006, à Paudex (VD). Aujourd’hui, le directeur de «Particules en suspension» cartonne et vient d’ouvrir son deuxième magasin. Mais à l’époque, le jeune homme a traversé une mauvaise passe professionnelle, après avoir renoncé à la radio. C’est là qu’il a eu l’idée de sa boutique spécialisée dans les idées de cadeaux.

Par chance, l’animateur vaudois a déménagé au même moment à Lausanne. Là, il tombe sur un nouveau conseiller-chômage bien plus motivant. «Cet homme a été formidable. Il a trouvé mon projet génial et m’a laissé trois mois de libre pour monter l’affaire.» Les choses se sont dès lors emboîtées d’elles-mêmes. Vivian Gasser, 35 ans, a trouvé les locaux de ses rêves au centre-ville, et sa grand-maman lui a donné 20 000 fr pour lui permettre de démarrer. «Nous avons ouvert en novembre 2006, soit deux semaines avant l’ultimatum de mon conseiller», rigole-t-il.

Fort d’un succès commercial certain, il a inauguré une épicerie en mai avec sa compagne. «Particules fines» décline le même concept sur l’alimentaire, comme l’a relevé le magazine «Bilan». Et les deux premiers mois de recettes sont «très encourageants», s’enthousiasme le jeune entrepreneur, qui n’est jamais à court d’idées.

*Samedi 12 juillet - Dégustation de bières artisanales locales à la boutique de la rue Marterey 4 à Lausanne.