Lausanne

03 octobre 2019 15:10; Act: 03.10.2019 17:18 Print

La transformation de Beaulieu se poursuit

La première pierre a été posée jeudi pour accueillir le nouveau siège du Tribunal arbitral du sport et rénover le Théâtre de Beaulieu.

storybild

La Ville de Lausanne a cautionné le projet à hauteur de 50 millions de francs. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le site de Beaulieu poursuit sa mue, à Lausanne. Les travaux pour le Tribunal arbitral du sport (TAS) et le Théâtre de Beaulieu., qui ont démarré en juillet dans l'aile sud du Palais de Beaulieu, se déroulent simultanément afin d'éviter les nuisances. La démolition et le gros oeuvre se prolongeront jusqu'au printemps prochain. Suivront les aménagements intérieurs pour une fin de chantier prévue à l'automne 2021.

«Nous construisons aujourd'hui un morceau de la ville du futur», a relevé le syndic de Lausanne, Grégoire Junod. Longtemps considéré comme une «épine dans le pied», le site de Beaulieu revêt désormais «une importance stratégique pour la ville», a-t-il ajouté.

Un «très gros dossier»

Egalement présent lors de cette cérémonie de la première pierre, le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba s'est réjoui que Lausanne puisse «abriter de façon pérenne» le TAS. «Cela a été un très gros dossier et il voit enfin le jour».

Cela fait en effet plusieurs années que le TAS cherche à déménager, ses locaux actuels au Château de Béthusy étant devenus trop étroits pour ses 35 collaborateurs. L'instance internationale, en forte croissance, a senti «un réel potentiel de développement» en optant pour le site de Beaulieu, a expliqué son secrétaire général Matthieu Reeb. Il a ajouté que le budget pour le nouveau siège du TAS se montait à 35 millions de francs.

Théâtre modernisé

Pour le Théâtre de Beaulieu, inauguré en 1954, il s'agit d'une rénovation de fond en comble. La salle, l'une des plus grandes de Suisse, sera mise aux normes actuelles en matière technique et de sécurité.

Le confort des spectateurs sera également amélioré grâce à des fauteuils neufs et une nouvelle disposition, un remaniement qui réduira la capacité d'accueil de 1800 à 1600 places. La Ville de Lausanne a cautionné le projet à hauteur de 50 millions de francs.

Les travaux menés dans l'aile sud du Palais de Beaulieu font suite à ceux qui ont déjà eu lieu dans la partie ouest, et qui ont permis d'accueillir la Haute Ecole de santé de La Source en septembre 2018. D'autres chantiers seront encore ouverts ces prochaines années, notamment dans les halles nord. Celles-ci devraient être détruites et réaffectées à de nouvelles activités économiques.

Nouvelle gestion du site

Ces différents travaux doivent donner un nouvel essor au Palais de Beaulieu, qui sort gentiment d'une crise déclenchée en 2017 à la suite de graves problèmes de trésorerie. La gestion du site, jusque-là opérée par la Fondation de Beaulieu, sera assurée dès l'année prochaine par une société anonyme.

Celle-ci sera propriété de la Ville de Lausanne, tandis que le canton a accepté de se désengager. Le Grand Conseil vient en effet de valider en premier débat la nouvelle organisation pour Beaulieu, dans laquelle le canton renonce à copiloter le site et abandonne un prêt de 15 millions de francs.

«Les bases pour la nouvelle stratégie ont été posées et nous pouvons désormais tourner la page», a indiqué Nicolas Gigandet, directeur de la Fondation Beaulieu. «A ce titre, l'arrivée du TAS et la rénovation du théâtre constituent une nouvelle étape importante. Beaulieu va redevenir un centre d'attrait à Lausanne».

(nxp/ats)