Vaud

07 novembre 2019 19:40; Act: 07.11.2019 19:40 Print

Relations entre toubibs et labos sous surveillance

par Frédéric Nejad Toulami - Le Canton et la Société des médecins ont passé un accord pour éviter des arrangements financiers sur le dos des patients et des assureurs.

storybild

Philippe Eggimann, gauche, président de la Société vaudoise de médecine et Rebecca Ruiz, droite, Conseillère d'État chargée de la Santé. (Photo: Keystone/Jean-Christophe Bott)

Une faute?

La générosité de l’industrie pharmaceutique envers les médecins était déjà connue. C’est désormais les pratiques de certains laboratoires d’analyses envers des cabinets médicaux qui éveillent des soupçons. La problématique est apparue au grand jour à Genève en 2018 (lire l’encadré).

Au sein du Département vaudois de la santé, on s’est bien douté que certaines connivences contraires à la loi sur l’assurance maladie (LAMal) ne s’arrêtaient pas par miracle à la frontière entre les deux cantons. Aux côtés du président de la Société vaudoise des médecins (SVM) et de la pharmacienne cantonale, la conseillère d’État Rebecca Ruiz a dévoilé jeudi un accord conclu en octobre avec la SVM.

Sanctions financières prévues

Les pratiques de rémunération autorisées entre les 25 laboratoires d’analyses recensés et les cabinets médicaux établis sur sol vaudois ont été clarifiées. Tout rabais concédé par un laboratoire doit être répercuté sur la facture du patient. Des avantages, comme des ristournes ou le paiement par un laboratoire du salaire d’une assistante ou d’un loyer de cabinet, sont strictement interdits. Des contrôles financiers, annoncés à l’avance, via probablement des fiduciaires externes, seront effectués à partir d’avril 2020. Les sanctions iront de l’avertissement à l’amende et à la suspension.

Outre le problème de transparence, la démarche vise une maîtrise des coûts de la santé. Selon une étude, les frais des laboratoires à la charge des assurances maladie obligatoires se montent à 4,4% dans le canton de Vaud. 

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Didi le 07.11.2019 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contrôle partout!!

    Je vous invite à contrôler les factures des médecins. Noter bien le temps que vous passez dans le cabinet et regarder ce qui est facturé. Une fois, je suis resté 7min dans le cabinet. Sur la facture, la consultation a duré 20min avec le patient, 10min de préparation avant et 10min gestion dossier après. J'ai contacté l'assurance maladie pour dénoncer. On m'a simplement répondu « on ne fait que payer ce que l'on reçoit » ça étonne encore des gens que les primes augmentent?

  • Tristan Lanier le 07.11.2019 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    La désastre de la LAMal

    La gabegie de la LAMal ne s'arrêtera donc jamais. La population découvre année après année les dérives d'un système obligatoire qui n'a jamais été sous contrôle. Un nombre croissant de citoyens doit même renoncer aux soins de base par faute de moyens financiers alors que simultanément les responsables s'octroient des salaires indécents. Une vraie honte.

  • E. Klabouceur le 07.11.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    LAMAL: exit. Financement par l'impôt seulement

    Nous ne le dirons jamais assez: le système suisse de la santé est définitivement mauvais, biaisé par le fait que la maladie est un business plus rentable que la prévention. Les généralistes ne sont pas suffisamment rémunérés, les spécialistes (en surnombre dans les grandes aglomérations) le sont trop par rapport aux premiers (leurs équipements et infrastructure nécessitent aussi une rémunération élevée). Le système suisse avec ses caisses de maladie, d'une complexité incroyable (sans doute pour favoriser une opacité suspecte) et d'un coût bureacratique et financier astronomiques, est à abolir.

Les derniers commentaires

  • N. Ahif le 13.11.2019 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mandat? Bas les pattes!

    On devrait faire le ménage aussi dans d'autres professions qui se propulsent avec la notion de mandat: un mandataire ne doit jamais accepter de ristournes, Punktschluss

  • Kezako le 13.11.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    @FNT

    Ah, vous faites fort, M. Nejad Toulami, ici le mot "toubib" dans le titre, et, dans celui de l'article concernant le coût des analyses de laboratoires suisses, le verbe "flinguer". Bravo!

  • Octave Vairgebel le 12.11.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    LaMal

    Je vous rappelle que la LaMal est l'oeuvre de Ruth Dreifuss, Socialiste et pseudo-genevoise ! Si la population est dans la merde c'est uniquement à cause de cette conseillère fédérale et du parti socialiste qui nous a imposé cette femme à la place de Matthey élu démocratiquement ! La démocratie et le PS c'est incompatible !!

  • Savapal Bokal le 11.11.2019 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Socialiste !

    L'Hispano-Suisse Ruiz est socialo comme Dreifuss qui nous a mis dans le petchi avec sa LaMal !! Donc elle n'est pas crédible !!

  • Pat le 10.11.2019 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourrie

    Argent facile .....on offre de belles sommes...et on facture des livres médicaux ou autres en contrepartie... Même chose pour les voyages médicaux...on facture ...fictif...de la littérature médicale. Et nous les patients on trinquent...