Environnement

16 décembre 2019 14:06; Act: 16.12.2019 14:13 Print

Lausanne: le parc naturel du Jorat prend forme

Situé dans la forêt du Jorat, sur les hauts de Lausanne, il pourrait devenir le premier parc naturel périurbain de Suisse romande.

storybild

La conseillère municipale lausannoise Natacha Litzistorf. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Lausanne veut accueillir le premier parc naturel périurbain de Suisse romande. Situé dans la forêt du Jorat, sur les hauts de la ville, le projet pourrait obtenir l'an prochain le feu vert de la Confédération.

«Lausanne fait oeuvre de pionnier», a affirmé lundi la conseillère municipale lausannoise Natacha Litzistorf en présentant le projet à la presse. Elle a relevé que le concept de parc périurbain était encore «relativement récent» et qu'il n'en existait qu'un seul en Suisse, dans le Sihlwald à Zurich.

Pour la municipale en charge de l'environnement, un tel espace s'apparente à «un petit condensé de développement durable.» Avec comme principal objectif, la sauvegarde de la biodiversité: «Il faut favoriser les espèces liées au vieux bois et au bois mort, actuellement insuffisants dans la forêt du Jorat», a-t-elle souligné. Un meilleur encadrement de l'offre de loisirs, une sensibilisation à la nature et une valorisation de l'économie forestière régionale font aussi partie de la mission de ce parc.

Ces arguments n'ont toutefois pas convaincu les autres communes voisines des bois du Jorat, qui ont toutes refusé que le parc s'étende sur leur territoire. «Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé», a regretté Natacha Litzistorf. Selon elle, les craintes de voir certaines libertés limitées ont braqué de nombreuses personnes.

«Pas la mer à boire»

«Il n'y a pourtant quasiment pas de restrictions», a assuré la municipale verte. «Les seules personnes qui pourraient éventuellement être mécontentes, ce sont les champignonneurs du dimanche», a-t-elle dit. Et pour cause, la marche en dehors des chemins signalés serait interdite dans la zone centrale du parc. Elle resterait néanmoins autorisée dans la zone de transition, qui sert de tampon entre la zone centrale et le reste de la forêt.

Comme la marche, l'équitation, le VTT ou le ski de fond, qui resteraient aussi permis en zone centrale, mais uniquement sur les parcours balisés. Les chiens devraient être tenus en laisse et l'exploitation du bois serait interdite. «Mais là aussi, ce ne serait qu'en zone centrale. Ce n'est pas la mer à boire», a estimé Natacha Litzistorf.

Cette fameuse zone centrale, soit une surface de 444 hectares, doit permettre «une libre évolution des processus naturels», a expliqué la cheffe de projet Sophie Chanel. Elle a aussi insisté sur la nécessité d'augmenter le bois mort, dont dépendent 25% des espèces forestières.

A noter que le projet d'implantation de huit éoliennes dans le Jorat - actuellement bloqué par des recours en justice - ne toucherait par le parc naturel. «Nous avons fixé les frontières en fonction des éoliennes», a précisé Natacha Litzistorf.

Décision l'an prochain

Porté par la municipalité de Lausanne, le projet de parc naturel du Jorat doit désormais passer devant le conseil communal début 2020. S'il est accepté, il sera alors transmis par le canton de Vaud à la Confédération en vue de l'octroi du label «Parc d'importance nationale» pour une entrée en force au 1er janvier 2021.

Question coût, le budget annuel de ce parc se monte à 740'000 francs, dont la moitié serait financée par la Confédération. Le canton assurerait 19% du coût, tandis qu'une association de communes - qui doit encore voir le jour - prendrait 22%. Le solde, soit 9%, serait financé par des tiers et des recettes d'exploitation.

Si le parc du Jorat voit le jour, Natacha Litzistorf n'exclut pas que les autres communes rejoignent malgré tout le projet. «Ce n'est pas le parc des Lausannois, mais de toute une région. Nous accueillerons à bras ouverts tous ceux qui souhaiteraient y participer», a-t-elle affirmé, disant espérer à terme «un effet boule de neige.»

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John Denver le 16.12.2019 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Vive les dépenses inutiles

    C'est magnifique on va dépenser presque un million pour arrêter d'entretenir une forêt qui était là avant les écolos et qui seras encore là quand l'humanité auras disparu. Chercher l'erreur !!!

  • ..... le 16.12.2019 16:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Théâtre guignol

    Se faire voir, inventer n'importe quelle connerie, ça c'est Lausanne

  • Tiens donc le 16.12.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo mais ce n'est rien

    Il serait nécessaire aussi de construire différemment... moins de béton, plus d'arbres dans les villes. Mais non on préfère donner un susucre en faisant un parc périurbain et en continuant à construire sans réfléchir

Les derniers commentaires

  • Arboretum le 17.12.2019 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Pk pas

    Il y a déjà un parc de ce genre à Zurich. Alors pourquoi pas chez sa petite soeur romande Lausanne ? Peu de gens ont déjà vu une forêt 100 % naturelle dans leur vie. Pendant que Genève bétonne et coupe ses arbres, Lausanne les mets en valeur.

    • Confédéré le 18.12.2019 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Arboretum

      Allez voir le parc du Sihlwald et vous comprendrez le sort que nous voulons éviter aux Bois du Jorat !

  • M. Mélèze le 17.12.2019 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau projet

    En Islande, tous les sites touristiques sont balisés afin que les touristes ne piétinent pas tout. Personne ne dit rien et la nature ne souffre pas trop de l'industrie touristique que connaît cette Île. La municipalité de Lausanne à raison. Il faut protéger ce qui peut encore l'être de l'indiscipline de beaucoup qui se foutent de tout ! On aura tous à y gagner et, dans le futur, nous en serons reconnaissants à ceux qui auront été à l'origine de ce beau projet visant la conservation de la nature.

    • Un Brigand Du Jorat le 17.12.2019 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @M. Mélèze

      Je doute fortement que vous connaissiez nos Bois du Jorat! Ils se portent fort bien sans réglementation tatillonne et le public les respecte même sans un ranger derrière chaque sapin! Donc projet inutile à oublier !

  • Mouais le 17.12.2019 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et hop je me positionne

    Ah les élections approchent. L'hibernation de certains-n'es est terminé. Mouaaaa aaaah aaah Mais qu'ils sont pas futés

  • bo lai le 17.12.2019 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Champ.

    avant de faire un parc naturel, enlever les déchets d'humains qui pollue ces bois et mettez un flic derrière chaque arbre pour tout les champignoneures qui seront hors des chemins balisés.ET avec ca on ne sais pas quel endroit seras proscrit. super .encore une liberté qui fou le quand sous prétexte d'écologie.

  • Lundi le 17.12.2019 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Sniff

    Ns avons une belle forêt, des chemins balisés que tout le monde respecte, marcheurs, VTT, Mme Litzistorf , y êtes-vous allée 1 fois vous promener pour vos loisirs? Y avez vu des sauvages squatter entre les arbres? Moi j'y ai vu pousser d'énormes maisons moches à souhait à la limite de la dite forêt. Entendu parler de la pose d'éoliennes. Ai vu des chevreuils, des oiseaux et même un sanglier. Une fois encore Lausanne et ses élus ne savent plus quoi inventer. Soignez votre ville qui en a bien besoin. Laissez nous vivre normalement sans interdis car les interdis ne seront jamais respectés!

    • Confédéré le 17.12.2019 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lundi

      Comme vous je doute que Madame Litzistorf soit jamais venue se promener réellement dans le Jorat ! Elle n'a probablement jamais dépassé la porte du Boscal!

    • Vendredi le 17.12.2019 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lundi

      Les interdits pas respectés ? Tapez sur quelque moteur de recherches que ce soit : interdit ou pas autorisé par la loi . Vous verrez qu'il y en a des milliers ! Sans restrictions ou lois, notre société serait morte depuis longtemps. Plus il y a de monde, plus le nombre de réglementations est élevé. Le problème actuel n'est pas dans la règlementation, mais dans le laxisme avec lequel elle est appliquée.... Ne vous en faites pas, avec le peu de responsabilité dont tout un chacun fait preuve actuellement, il y a fort à parier que de nouveaux interdits arriveront (et c'est bien normal).