Vaud

11 février 2019 13:08; Act: 11.02.2019 13:19 Print

Lausanne épinglée par la Cour des comptes

La ville va adapter ses pratiques en matière de police des constructions. Plusieurs services sont concernés.

storybild

La Cathedrale de Lausanne photographiée depuis les toits de la vieille ville. (Photo: Keystone/Laurent Gillieron)

Une faute?

La Cour des comptes a effectué un audit des processus d'octroi des permis de construire et d'habiter en ville de Lausanne. Elle a émis une série de recommandations bien accueillies par la commune.

A Lausanne, deux unités distinctes, rattachées à deux directions différentes, s'occupent des permis de construire et d'habiter. Pour la Cour, il conviendrait de les rassembler dans une seule entité et de répartir les tâches en fonction des compétences respectives, explique lundi la Cour des Comptes dans son rapport.

La ville, qui est consciente du potentiel d'amélioration, souhaite renforcer la collaboration entre les différentes unités impliquées. Elle a institué un groupe de travail qui devra lui faire des propositions d'ici la fin de la législature. Mais cette réflexion dépasse les deux unités visées, explique-t-elle, et concerne tous les services chargés de donner des autorisations.

Contrôle et coûts à revoir

Parmi les autres recommandations de l'audit figurent en vrac: le renforcement du contrôle interne, le développement de l'outil informatique, la réduction des délais d'octroi et la mise sur pied d'une Commission consultative d'urbanisme et d'architecture, un organe prévu par la municipalité dans son programme de législature. Cet organe pourra préaviser les projets de constructions.

Enfin, pour la Cour, le taux de couverture des coûts de police des constructions inférieurs à 50% offre une marge de manoeuvre à la ville pour réviser les tarifs de ses émoluments administratifs. Une analyse de l'entier des taxes et émoluments dans ce domaine sera prochainement menée, a promis la municipalité.

(gma)