Ouest lausannois

17 janvier 2019 13:19; Act: 17.01.2019 14:16 Print

Le «chantier du siècle» fait peur à deux communes

Le projet visant à faire sauter le goulet autoroutier à Crissier est très attendu. Mais Ecublens et Renens craignent la péjoration de la situation sur certains axes de leur territoire.

Sur ce sujet
Une faute?

Indispensable. C'est ainsi que le «chantier du siècle» de l'Ouest lausannois, à savoir le désengorgement du goulet autoroutier de Crissier, est qualifié par de nombreux automobilistes, ainsi que par la Confédération et le Canton de Vaud. Le projet, estimé à plus d'un milliard de francs et dont les travaux dureront une dizaine d'années, a pour finalité de permettre au réseau de supporter l'augmentation du trafic prévue à l'horizon 2030.

Mais, selon les estimations de l'Office fédéral des routes (OFROU), sur certains axes des communes de Renens et d'Ecublens, la situation sera pire avec le projet que sans lui, dévoile «24 heures». Si les édiles ne le rejettent pas, considérant que l'intérêt du district prime sur les leurs, ils espèrent néanmoins un coup de pouce de la Confédération pour mettre en place des aménagements qui permettraient d'atténuer les effets secondaires engendrés par la création des nouvelles jonctions autoroutières d'Ecublens et Chavannes-près-Renens.

(xfz)