Vaud

19 novembre 2019 17:33; Act: 19.11.2019 17:33 Print

Le bras droit de Jacqueline de Quattro sous enquête

Le Conseil d'Etat fait suite à des allégations sur des dysfonctionnements au sein du Département du territoire et de l'environnement, en ouvrant une enquête administrative sur son secrétaire général.

storybild

Nicolas Chervet, ancien commandant remplaçant de la gendarmerie vaudoise, est le secrétaire général du département de Mme de Quattro. (Photo: Etat de Vaud)

Sur ce sujet
Une faute?

Le secrétaire général du Département du territoire et de l’environnement (DTE) est à nouveau sous la lumière des projecteurs. Bras droit de la ministre PLR Jacqueline de Quattro, Nicolas Chervet fait l'objet d'une enquête administrative ouverte par le Conseil d'Etat vaudois, révèle «24 heures». Objectif: faire la lumière sur «certaines allégations de dysfonctionnements imputés au secrétaire général», cite le quotidien.

Un climat de travail délétère au sein du département lui serait imputé, poussant même certains employés à quitter leur emploi. Une démarche avait déjà été menée dans le Département cet automne pour évaluer la situation, et était parvenue à des conclusions peu à l'avantage de M. Chervet; le principal intéressé avait balayé toutes les critiques à son encontre. Cette fois, c'est un mandataire externe spécialisé dans les ressources humaines qui se chargera de l'évaluation. Le gouvernement se déterminera ensuite dans les semaines à venir. A ce jour, Mme de Quattro a, elle, toujours maintenu sa confiance à son numéro 2, précise la RTS.

A noter que Nicolas Chervet avait déjà été condamné cet été pour avoir manqué à ses obligations lors d'un accident de voiture fin 2018, ajoute le journal vaudois. Il avait en effet donné à la conductrice un faux nom et un faux numéro de téléphone.

(rmf)