Surendettement des jeunes

27 janvier 2020 19:59; Act: 27.01.2020 20:04 Print

Le canton de Vaud lance la campagne «Parlons cash»

Une vidéo publiée par le canton rappelle l'importance de faire un budget pour éviter le surendettement chez les jeunes.

Une faute?

Le canton de Vaud lance la campagne «Parlons cash» pour prévenir le surendettement des jeunes. Une vidéo rappelle l'importance de faire un budget et d'y intégrer le poste des impôts. Ceux-ci sont souvent oubliés alors qu'ils constituent 10% à 15% du salaire net.

Quand un jeune reçoit son premier salaire, il ne pense pas forcément à ses obligations fiscales. De même, lorsqu'il atteint sa majorité, il ne réfléchit pas spontanément à sa première déclaration d?impôt, souligne le canton lundi dans un communiqué.

Les conséquences sont pourtant graves pour ceux qui ne peuvent pas payer leurs impôts ou qui se retrouvent taxés d'office faute d'avoir établi leur déclaration fiscale. Environ 4000 jeunes de moins de 25 ans sont concernés par ces deux problématiques et ne sont pas à jour avec leurs acomptes d'impôt.

La nouvelle campagne du programme cantonal de prévention du surendettement rappelle que l'État propose une aide gratuite et anonyme au 0840 43 21 00. Selon le canton, cette ligne rencontre beaucoup de succès. En 2019, plus de 2200 appels ont été reçus ce qui constitue un record.

D?autres soutiens gratuits qui s?adressent spécifiquement aux jeunes sont aussi listés sur le site www.vd.ch/parlons-cash. Enfin, dans une courte vidéo, le chef cuisinier et animateur radio Philippe Ligron montre, comment bien «cuisiner» son salaire à la fin du mois.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Le Schéma Classique le 27.01.2020 20:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ces gamins qui se croient grands

    J'avais un revenu fixe d'apprenti, avec une fiche de salaire, et donc, j'ai pris un deux pièces avec ma copine. Après, un copain m'a proposé une BM à crédit, avec ma fiche de salaire d'apprenti, le crédit a été accepté par la banque. Il nous fallait une télé, le vendeur m'a proposé un home cinéma à crédit, j'ai signé. Et puis, quelques meubles, quand même, une fois dans le magasin, on a été éblouis, on en a pris pour 20.000.- à crédit. Après, j'ai plié la BM après avoir bu un verre, ma copine s'est tirée, mon patron m'a viré. Par contre, les mensualités du crédit sont toujours là.

  • Robert le 27.01.2020 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de bras pas de chocolat

    Abolir les crédits à la consommation et c'est réglé! T'achètes ce que tu peux te payer, aussi simple que ça!

  • Rak le 27.01.2020 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sensibilisation

    Ayant connu moi même une connaissances qui a seulement 19 ans avait déjà plus de 50'000 chf de dettes je trouve que les parents devrait mieux sensibiliser leurs enfants. C'est triste de voir quelqu'un aussi jeune détruire sa vie à rembourser une somme qu'il aura beaucoup de peine à rembourser...

Les derniers commentaires

  • Tara le 29.01.2020 17:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bande d'hypocrites !

    Et si on parlait des parents qui endette leurs enfants avant leurs majorités.

  • Oleg Ronibar le 29.01.2020 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de soucis !

    Les jeunes n'ont pas de soucis car, s'ils n'ont pas de fric, ils vont au social !!

  • lulu le 29.01.2020 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Merci papa maman

    L'argent virtuel est la pire des choses. On ne sait jamais ce que nous possédons. lorsque j'était apprentie je me suis fait des petites boîtes ou j'y rangeais mes sous. Il y avait vêtements, nourriture, épargne, impôts etc... Cela ma appris a faire un budget car j'avais de l'argent que pouvais palper. En faites je savais ou j'en étais. Quand y plus de sous dans la boîte et que tu as encore besoin tu te dis que le mois prochain tu fais gaffe. Je ne dis pas que c'est facile car faire un budget n'est pas évidant. mais cela ma appris énormément. Un grand merci à mes parents.

  • Elmer le 29.01.2020 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Riche idée, le Canton pourrait commencer par expliquer le problème à la municipalité de Lausanne.

  • Francesca Pescetti le 29.01.2020 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait arrêter les pubs!

    Il faudrait déjà arrêter de faire de la pub pour des micro-crédits,et autres incitations aux achats à crédit! Et surtout arrêter de vivre au dessus de ses moyens!! Avoir le dernier natel, la bagnole de luxe, l'appart' qui va avec, les fringues de marque...