Vaud

10 avril 2018 22:48; Act: 10.04.2018 22:48 Print

Le chef des éducateurs était un voleur récidiviste

par Christian Humbert - Engagé en tant que cadre, l'homme avait un accès facile à la caisse. Il a été licencié et condamné.

storybild

Le quadragénaire a, entre autres, ponctionné environ 30'000 francs. (Photo: iStock)

Une faute?

«Nous avions contrôlé ses antécédents avant de l’engager. Son extrait de casier judiciaire était vierge. Nous ne savons pas ce qui s’est passé.» Thierry Racine, directeur d’une fondation pour handicapés du Nord vaudois, a appris plus tard que l’éducateur comorien engagé en septembre 2015 avait été condamné pour vol en août 2007. Le quadragénaire, décrit comme intelligent et compétent, était responsable d’un foyer de huit résidents, encadrés par autant d’éducateurs.

En tant que cadre, il avait accès à la comptabilité et à la caisse et disposait de cartes de crédit pour le fonctionnement du foyer. Il a ainsi prélevé environ 30'000 francs à des fins personnelles et utilisé les voitures de la fondation pour 17'000 km de déplacements privés. Il a aussi facturé des virées au centre thermal d’Yverdon-les-Bains et au zoo de Bâle, ainsi que des soins esthétiques, les faisant passer pour des frais pour les pensionnaires. Enfin, alors qu’il n’était pas très assidu, il s’est attribué des heures de travail faites par d’autres.

Le préjudice total a donné lieu à un accord. Le cadre a été licencié sur-le-champ en septembre 2016. Il a été condamné pour vol en avril 2017 avant d’écoper il y a peu d’une nouvelle peine pour abus de confiance et faux dans les titres. Verdict: 120 jours-amende avec sursis et 1000 francs d’amende.