Procès à Vevey

07 mars 2011 18:40; Act: 07.03.2011 19:02 Print

Le collectionneur d’armes met en joue son épouse

par Renaud Bournoud - Un homme est jugé pour avoir menacé sa femme avec son Smith & Wesson. Près de 120 armes à feu ont été retrouvées chez le couple.

Une faute?

Leurs vingt-quatre ans de mariage et leur passion commune pour le tir ont bien faillit finir tragiquement, le 8 avril dernier. Ce soir-là, madame voulait rompre avec son mari. Mais celui-ci, qui avait bu une bouteille de cognac, n’était pas prêt à discuter. «Le ton est vite monté», a expliqué lundi l’épouse au tribunal correctionnel de l’Est Vaudois qui juge son époux pour tentative de meurtre.

Un viseur laser

La femme est donc partie à l’étage, mais il l’y a suivie jusque dans la salle de bain. «J’ai vu son bras se lever, il avait son revolver à la main. J’ai hurlé de terreur, raconte-t-elle en sanglot. J’ai vu le point rouge du viseur laser de son arme sur mon thorax.» L’homme lui aurait donné l’ordre d’aller dans la baignoire et aurait armé le chien de son calibre 38. «Et puis, il a dû avoir un déclic. Il a laissé tomber son pistolet, il est descendu au salon et s’est endormi.» Le sexagénaire ne nie pas les faits, mais dit ne pas se souvenir de cet épisode.

Une mitrailleuse lourde

La police a saisi quelque 120 armes à feu avec leurs munitions au domicile du couple. Dont la réplique d’une mitrailleuse lourde qui n’avait pas été déclarée. «Une collection importante», juge le chef du bureau des armes de la police cantonale. Le spécialiste, qui arbore une boucle de ceinture Smith & Wesson, précise que le canton compte une centaine de gros collectionneurs et que le prévenu n’en fait pas partie.

Le verdict sera lu mardi en fin d'après-midi.