Drame de Bel-Air

16 mars 2011 18:58; Act: 17.03.2011 09:06 Print

Le dépanneur condamné

Le procès sur l'affaire de la voiture folle à Bel-Air a débouché sur une condamnation avec du sursis pour le dépanneur et l'acquittement pour la conductrice de l'auto tractée.

Sur ce sujet
Une faute?

«Cet accident n’est aucunement le fait de la fatalité», a tranché hier le président du tribunal, lors de la lecture du verdict sur le drame de Bel-Air. «C’est exclusivement le comportement du dépanneur qui est à l’origine de l’accident», a-t-il continué.

Le jeune homme a donc été reconnu coupables de lésions corporelles graves et condamné à 30 jours amendes à 40 fr. avec deux ans de sursis. La conductrice de la voiture tractée qui était aussi dans le boxe des accusés a, elle, été libérée de toute accusation.

Le 26 juin 2009 vers 17 h., une auto remorquée par une dépanneuse est montée sur un trottoir à Bel-Air et a fauché huit piétons.

(reb)