Lausanne-Vidy

19 décembre 2011 18:26; Act: 19.12.2011 21:08 Print

Le déplacement des sans-abri reporté

Le déplacement des résidents des cabanons des anciens jardins de Vidy a été reporté par la Municipalité de Lausanne au début de l'année prochaine «pour des motifs humanitaires».

storybild

Les jardins familiaux des Prés-de-Vidy sont occupés, depuis cet été, par des dizaines de sans-abris. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Municipalité de Lausanne a constaté qu'il convenait de surseoir temporairement à la mesure d'expulsion des habitants des cabanons des Prés-de-Vidy accordée par la justice. Elle se révélerait inopportune si elle était exécutée pendant la période des Fêtes, a indiqué lundi l'exécutif lausannois.

Logement provisoire

Une décision du tribunal d'arrondissement de Lausanne avait fixé à lundi midi le délai pour l'évacuation des cabanons demandée par la Municipalité. Cette dernière a offert aux résidents une solution de logement provisoire jusqu'en mars 2012, dans des portakabins en construction sur le domaine de Rovéréaz dans les hauts de la ville et dans des abris de protection civile.

La mise en oeuvre de ces mesures d'accompagnement demande une préparation et un effort spécifique de l'administration communale, précise le communiqué. Un certain nombre de modalités juridiques restent encore à régler d'entente avec la justice.

Compte tenu de ces éléments, et afin de ne pas organiser un déménagement à un moment inopportun, la Municipalité a demandé à la justice de surseoir temporairement à la mesure d'expulsion.

Pas d'information

Depuis quelques semaines, les cabanons désaffectés sont occupés illicitement par une quarantaine de personnes. Il s'agit principalement de Roms, de Sud-Américains et de cinq membres du collectif de la Bourdache.

La semaine dernière, les occupants s'étaient plaints de n'avoir reçu aucune information sur leur déménagement. Les cabanons sont voués à la destruction. Le terrain doit accueillir dans six ans le stade de football du projet «Métamorphose».

(ats)