Canton de Vaud

12 novembre 2019 10:56; Act: 13.11.2019 06:45 Print

Rivelac renaît de ses cendres

Rivelac était restée en veilleuse depuis que le projet de 2e génération avait été refusé par la Confédération en 2013.

storybild

Jacqueline de Quattro, cheffe du Département de l'aménagement du territoire et de l'environnement, s'est félicitée de l'adoption de cette convention. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les cantons de Fribourg et de Vaud, ainsi que les 19 communes de la Riviera, de la Veveyse et du Haut-Lac ont adopté lundi soir à Vevey (VD) une convention de collaboration. Elle pose les fondements de la nouvelle agglomération Rivelac et de ses 100'000 habitants.

La convention souligne la volonté des partenaires de mettre en place une structure de droit public pérenne. Il s'agira de gérer, de manière concertée et coordonnée, les grandes questions d'aménagement du territoire (projet d'agglomération de cinquième génération, stratégie régionale de gestion des zones d'activités), ont indiqué les partenaires mardi dans un communiqué.

Deux projets ambitieux

Le document signé lundi permet d'assurer le fonctionnement d'une structure provisoire. Celle-ci se chargera de coordonner le développement du territoire en matière d'urbanisme, de mobilité et de préservation du paysage et de l'environnement. Pour lancer les premiers travaux, un chef de projet sera engagé dans les meilleurs délais.

La structure provisoire s'attellera à deux projets ambitieux menés en parallèle: la mise en place de la gouvernance de la future agglomération et l'élaboration des planifications directrices régionales. Elle assurera également la coordination avec le plan directeur régional de la Veveyse en cours d'établissement.

Subventions fédérales

La future agglomération devra, dans une phase ultérieure, tirer parti des synergies dégagées par ces planifications directrices régionales. Elle se lancera dans l'élaboration, puis la validation d'un projet d'agglomération de cinquième génération.

Le dépôt de ce dernier est prévu pour 2025. Il vise à obtenir des subventions fédérales pour des mesures d'infrastructures de transport bénéficiant à l'ensemble de ses habitants et usagers.

En 2012, l'agglomération Rivelac avait déposé un projet de 2e génération qui avait été refusé par la Confédération en 2013. La troisième des agglomérations romandes était depuis restée en veilleuse.

Autorités satisfaites

Jacqueline de Quattro, cheffe du Département de l'aménagement du territoire et de l'environnement, s'est félicitée de l'adoption de cette convention. Son homologue fribourgeois Didier Castella et le président du comité de pilotage Rivelac Dominique Martin ont eux salué ce nouveau départ.

Côté Vaud, l'agglomération Rivelac est composée des communes de Blonay, Chardonne, Corsier-sur-Vevey, Corseaux, Jongny, Saint-Légier-La Chiésaz, Montreux, Noville, Rennaz, Roche, La Tour-de-Peilz, Villeneuve, Vevey et Veytaux. S'y ajoutent Attalens, Bossonnens, Châtel-Saint-Denis, Granges et Remaufens dans le canton de Fribourg.

(nxp/ats)