Lausanne

20 juillet 2018 15:17; Act: 20.07.2018 16:07 Print

Le service municipal de pompes funèbres s'arrête

Les prestations commerciales de la commune ne sont plus d'actualité. Mais la Ville continuera à gérer les obsèques dans les situations d'urgence et pour les personnes indigentes.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Lausanne réorganise ses prestations funéraires. La Ville a décidé de les regrouper sous l'égide du Service de l'économie afin d'assurer une gestion globale. Les Pompes funèbres officielles (PFO) cessent donc leurs prestations commerciales et ses neuf collaborateurs seront reclassés.

Outre le nouveau dispositif administratif, la Ville abandonnera dès la fin juillet les prestations funéraires commerciales des PFO, qui ont été créées en 1948. Les impératifs économiques et sociaux qui prévalaient à cette époque «ne sont plus d'actualité.»

Crées après la guerre

Dans son communiqué, la Municipalité lausannoise explique son analyse de l'évolution de la situation. Après la guerre, il fallait lutter contre les abus des entreprises privées, comme des tarifs excessifs et des manques d'égards pour le défunt et les familles.

Aujourd'hui, c'est «fondamentalement différent». Les entreprises privées fournissent des prestations de qualité et conformes aux attentes des familles. En conséquence, «le maintien d'une activité commerciale exercée par la Ville ne se justifie plus». Les neuf collaborateurs des PFO recevront des propositions de reclassement.

Personnes indigentes

La Ville continuera toutefois à s'occuper des obsèques des personnes indigentes, dont les frais sont pris en charge par la collectivité. Les situations d'urgence ou «délicates», comme dans le cas où il n'y a ni parents, ni proches, restent également du ressort des autorités publiques.

(ats)