Easyswap

29 octobre 2008 22:44; Act: 29.10.2008 21:47 Print

Le swap, ou comment avoir plus sans dépenser 1 franc

par Carole Pantet - Une nouvelle monnaie virtuelle lancée mercredi permet de tout vendre ou acheter gratuitement.

Sur ce sujet
Une faute?

Vous souhaitez prendre des cours d’allemand mais vous n’en avez pas les moyens? Vous n’utilisez plus votre vélo et pourriez le céder? Grâce à Easyswap, sans débourser 1 franc, vous pourrez vous acheter les services et objets dont vous avez besoin. Pour cela, il suffit d’avoir gagné le nombre de swaps nécessaires en vendant ou louant un de vos biens ou une de vos compétences.

Lancée mercredi par une association issue des Services sociaux de Lausanne, easyswap.org est la première plate-forme internet du monde qui permet de faire des échanges dans une monnaie virtuelle au taux équivalent à 1 franc. «On ne peut pas parler de troc, puisque l’on vend et on achète tout en swap», explique Jonathan Rochat, cofondateur du projet. Dans le monde Easyswap, il est impossible de s’endetter. Tout swap dépensé est un swap préalablement gagné. Le projet, à vocation sociale, a vite convaincu la Ville, puis la Banque Cantonale Vaudoise. Gratuit et accessible à toute la Suisse en cinq langues, le site est aussi présent sur «Second Life».

Pour lancer la machine, Lausanne va injecter 80 000 fr. en offrant 40 swaps aux 2000 premiers Lausannois inscrits qui mettront en vente un bien ou un service. D’autres villes ou sociétés devraient suivre.