Nyon (VD)

13 décembre 2011 14:06; Act: 15.12.2011 15:53 Print

Le syndic voit rouge, son budget aussi

Le Conseil a rejeté lundi le budget 2012. D'ici à la nouvelle mouture présentée au plus tôt en février, Daniel Rossellat assure que sa ville continuera à fonctionner. Certains voient dans ce refus une leçon adressée au syndic.

storybild

«C'est une décision rare et grave», commente Daniel Rossellat, syndic de Nyon. (Photo: Keystone)

Une faute?

«Ce n'est pas une défaite personnelle car l'ensemble de la Municipalité défendait ce projet. Mais je regrette de ne pas avoir réussi à le sauver», lâche Daniel Rossellat, au lendemain du rejet du budget 2012 de la ville par le Conseil communal.

Président de la Commission des finances - qui avait appelé au refus du préavis municipal prévoyant un déficit de 11 millions sur 180 millions de charges au total - Pierre Girard n'en fait pas une affaire personnelle mais reconnaît que «certains n'aiment pas le syndic. Des personnes croisées dans la rue m'ont dit: il faut lui donner une leçon!»

«Manifestement, il y a eu un mélange d'émotion - devant un budget spectaculairement déficitaire - et de positions assez figées», poursuit le syndic. Pour l'indépendant Pierre Girard, la Municipalité n'a pas su présenter un budget équilibré.

Dans l'attente d'une prochaine mouture, qui devrait intervenir au mieux en février, le syndic assure que la ville continuera à fonctionner normalement. «Ce n'est pas la faillite, on ne va licencier personne! Mais en attendant, on ne pourra pas engager de nouvelles dépenses.»

(cge)