Lausanne

13 décembre 2019 20:52; Act: 13.12.2019 22:06 Print

Le train part avec mamie, sans le reste de la famille

Une femme et son beau-père sont restés pantois, lorsque les portes du train se sont refermées devant eux, alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre à bord la maman.

storybild

Une fois le processus de fermeture des portes lancé, il est impossible de les rouvrir. (Photo: Keystone/photo prétexte)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moment de partir en vacances, une famille lausannoise n'a pas connu le meilleur des départs. «Pour nous rendre à l'aéroport de Genève, nous avions pris des billets dégriffés. Mais, lorsque mon beau-père et moi allions entrer dans le train, les portes se sont refermées. Ma mère, elle, avait juste eu le temps de monter. Je ne comprends pas comment un petit groupe de trois personnes peut ainsi se retrouver coupé en deux», explique Maria*.

«En apprenant ce qui s'était passé, le contrôleur qui a pris la décision de partir était vraiment désolé. Il n'y avait aucune mauvaise volonté de sa part. Tout au plus, une erreur d'appréciation. Il a visiblement cru que ces personnes n'allaient pas monter à bord», explique un porte-parole de CFF.

«Ce n'est pas comme un bus»

Dans l'urgence, Maria a tenté de prévenir un membre du personnel, qui se trouvait sur le quai. Mais celui-ci n'a rien pu faire. «Une fois les processus lancés, les portes se ferment automatiquement, et le train s'en va. Ce n'est pas comme un bus, qui peut s'arrêter un mètre plus loin et rouvrir les portes», commente le porte-parole.

Toutefois, l'histoire s'est plutôt bien terminée. Maria et son beau-père, en se rendant à un guichet, ont obtenu l'autorisation de voyager avec le train suivant, malgré leurs billets dégriffés. Finalement, ils sont arrivés à bon port, où ils ont retrouvé la mère de Maria, et ont pu prendre leur avion. «Nous n'avons pas de protocole établi pour ce genre de cas. Mais le plus important, c'est qu'ils sont arrivés à destination. Je pense que leur réflexe a été le bon», se réjouit le porte-parole.

*Prénom d'emprunt

(xfz)