Lausanne

04 mars 2020 21:05; Act: 04.03.2020 21:05 Print

Le Canton remet de l'ordre au sein du bar de l'Uni

par Francesco Brienza - Dans l'irrégularité, Zelig doit temporairement fermer pour se mettre à niveau. Ses activités pourraient en pâtir.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Surprise sur le campus lausannois. L'un des spots préférés des étudiants pour boire un verre ou voir un concert est fermé depuis la rentrée universitaire de février. En cause: de sérieux manquements administratifs. «Nous avons reçu un avis de la Police du commerce l'automne dernier, nous demandant de nous mettre en conformité concernant la patente et le registre du commerce», raconte le coprésident de Zelig, Pierre-Alexandre Monthoux. Malgré les efforts de l'association, tout n'a pas été réglé dans le délai imparti, ce qui a entraîné la suspension de l'autorisation d'exploiter. «Nous espérons pouvoir rouvrir au plus tard à la fin du mois du mars», reprend toutefois l'étudiant.

Licence en cours d'examen

Les autorités, qui ont tardé avant de s’apercevoir des lacunes au sein de cette institution active depuis plus de trente ans, souhaitaient régulariser la situation avant la fin de l'année. C'est pourquoi elles avaient octroyé à Zelig une licence provisoire d'établissement. «Mais trouver un membre au bénéfice du Certificat cantonal d'aptitudes a pris plus de temps que prévu», note Pierre-Alexandre Monthoux. C'est chose faite depuis la mi-février, grâce à une personne extérieure au campus. Une nouvelle demande de licence est donc en cours de traitement, confirme le Département vaudois de l'Économie. Parallèlement, l'inscription au registre du commerce a été actée il y a deux semaines.

L'UNIL «ne savait pas»

Interrogée, l'Université de Lausanne affirme «qu'elle ne savait pas que, en tant qu’association, Zelig devait figurer au registre du commerce.» La loi est pourtant claire: l'inscription est obligatoire lorsque l'association exerce une activité en la forme commerciale pour atteindre son but. Et Zelig exploite un espace de rencontres d’une capacité d'accueil de 150 personnes, plus une grande terrasse, et y organise des concerts.

Si l'UNIL a effectivement un droit de regard sur la gestion de l'association qu'elle héberge, elle concède qu'il n'est «pas toujours simple» de veiller à la conformité des autorisations liées aux personnes physiques, sachant que celles-ci changent régulièrement, de par leur qualité d'étudiants.

Selon l'Université, c'est d'ailleurs en raison du «succès croissant présent et à venir» de Zelig que les autorités cantonales se sont manifestées. Mais une rumeur évoque aussi l'intervention d'un nouvel inspecteur, qui aurait décidé de faire appliquer la loi à la lettre. Du côté de Zelig, on se montre philosophe. «C'est un coup du sort mais nous n'avons aucune animosité, insiste Pierre-Alexandre Monthoux. Personne n'a voulu mal faire, et nous sommes heureux de pouvoir repartir sur de bonnes bases.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dequi S'mokton le 04.03.2020 22:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'hôpital se fout de la charité

    Interrogée, l'Université de Lausanne affirme «qu'elle ne savait pas que, en tant qu'association, Zelig devait figurer au registre du commerce.» Si l'université, en charge de la formation, notamment en droit, ne connaît pas le droit, il faut peut-être se faire un peu de souci sur la formation des futurs juristes...

  • Chrichri le 04.03.2020 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Houlala!

    Il y a pas de personnes capable à l'unil? Le droit et les sciences sociales économique ne sont pas enseignées???

  • Teddy le 04.03.2020 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inscrivez-vous

    Donner des cours de commerce et de droit en son sein et ne pas connaître la loi, c'est bien joué les gars! Belle pub!

Les derniers commentaires

  • la science des terres le 05.03.2020 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    association insalubre

    un bar insalubre visiter par des mononeurone étudiants. suivie par un rectorat de débile profond persuadé de leurs philosophie bien veillant.

  • Lolilol le 05.03.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Fffff

    Moi je pense que les juifs sont de bonnes personnes.

  • Buck le 05.03.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'UNI doit agir.

    Et ouvrir une salle pour héberger les étudiants qui passaient toute leur journée là. Sinon ils vont faire un sitting...

  • Buck le 05.03.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'UNI doit agir.

    Et ouvrir une salle pour héberger les étudiants qui passaient toute leur journée là. Sinon ils vont faire un sitting...

  • Todo Ben le 05.03.2020 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Rien à signaler

    Les lois, les lois... Les chiens aboient, la caravane passe...