Lausanne

10 février 2010 22:44; Act: 10.02.2010 20:16 Print

Les fonctionnaires devront bosser durant leurs trajets

par Joël Burri - Les voyages professionnels seront planifiés par une application créée par d’anciens étudiants de l’EPFL.

Sur ce sujet
Une faute?

Les employés de l’administration fédérale ne pourront bientôt plus profiter de leurs déplacements pour s’offrir une petite sieste. La centrale des voyages de la Confédération vient de s’offrir les services de la start-up vaudoise RouteRank pour programmer les déplacements des fonctionnaires.

Dès avril, c’est une version sur mesure du comparateur de trajets développé par l’entreprise qui guidera les organisateurs de voyages d’affaires. Et, particularité de cette mouture fédérale, le logiciel calculera le temps de travail disponible pendant le trajet. Un nouveau paramètre pour RouteRank qui, dans sa version publique, évalue le temps, le prix et la charge de CO₂ nécessaires à un déplacement, suivant que l’on opte pour le train, la voiture ou l’avion.

«Par le rail, on peut travailler 80 à 90% du temps, alors que cela est impossible en voiture», explique Jochen Mundinger, patron de RouteRank. Economie et écologie, deux valeurs qui ne séduisent pas que les administrations publiques. «Chez Nestlé ­Suisse, nous favorisons le train lorsque cela est possible», confirme le porte-parole Philippe Oertlé. L’entreprise vient de consentir à un geste écologique en remplaçant ses voitures par des modèles plus verts.

Ce n’est pas la première fois que RouteRank crée des versions personnalisées de son outil. Nokia et le WWF en proposent déjà sur leurs sites. Et RouteRank est aussi disponible sous forme d’un petit module qui peut-être ajouté à tout site web.