Yverdon-les-Bains (VD)

21 novembre 2018 08:42; Act: 21.11.2018 08:42 Print

Le Black Friday contesté en justice par un syndicat

par Yannick Weber - Unia déplore n'avoir pas été consulté avant la décision de permettre aux magasins d'ouvrir jusqu'à 20h vendredi. Il a fait une demande urgente au tribunal.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Black Friday n'a pas encore commencé qu'il excite déjà. Mais pas forcément à cause de la frénésie de consommation prévue lors de cette journée importée des Etats-Unis. A Yverdon-les-Bains (VD), c'est la justice qui devra intervenir pour régler un différend, après une demande urgente du syndicat Unia. En cause: les horaires d'ouverture des magasins, que la municipalité autorise, pour l'occasion, à prolonger pour une nocturne jusqu'à 20h, au lieu de l'heure de fermeture habituelle de 18h30.

Sondage
Qu'allez-vous faire, ce vendredi lors du Black Friday?

«Nous n'avons ni été consultés ni avertis de cette prolongation d'horaires», déplore Nicolas Rochat Fernandez, responsable de la section Unia Nord vaudois, pour qui la Ville a volontairement tenu le syndicat à l'écart des discussions. Après avoir pris connaissance de la décision, Unia a déposé ce mardi matin des mesures provisionnelles auprès du Tribunal cantonal, afin de bloquer de manière urgente la décision de la municipalité. Celui-ci devra donc trancher avant vendredi.

«Unia se trompe de bataille»

«Nous avons pris cette décision pour donner un petit coup de pouce au commerce local pour cette manifestation ponctuelle, comme le permet le règlement sur les heures d'ouverture des magasins», indique Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon, confiant que le tribunal n'acceptera pas le recours du syndicat. «Il ne faut pas se tromper de bataille. Unia pourrait se battre pour trouver des solutions contre le e-commerce, par exemple, et non contre une prolongation d'horaire d'une heure et demie une fois par année», ajoute-t-il.

La gauche dénonce

La pilule a été dure à avaler chez les partis de gauche. Pour les Verts, «cette décision sous-tend un appel symbolique clair à un consumérisme outrancier et destructeur pour l’environnement.» Au parti socialiste, on s'attend à «un vendredi noir pour le personnel».

Aucune autre ville de Suisse romande n'a opté pour une prolongation d'horaire pour le Black Friday. Mais, comme le rappelle Jean-Daniel Carrard, les horaires de fermeture le vendredi y sont déjà plus tardifs qu'à Yverdon.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nicolas le 21.11.2018 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    m.

    unia n'a rien d'autre à foutre franchement ?

  • SerialShoppeuse le 21.11.2018 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouverture prolongé

    A Nyon également les commerces fermeront à 22h00 donc linformation quaucune autre ville de suisse romande na prolongé ces horaires est fausse. Moi je trouve ça positif de faire travailler des commerces réels plutôt quun site internet.

  • Jean Dumur le 21.11.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    De quoi je me mêle !

    Avec distribution de casquettes un vendredi noir y faut pas pousser, les syndicats et la gauche vont trop loin !

Les derniers commentaires

  • Nina le 22.11.2018 23:18 Report dénoncer ce commentaire

    Vérifier vos sources

    Vérifier vos sources à la fin vous dites que cest la seule ville romande à le faire, Manor Lausanne ferme à 22h00 pour information!

  • Bernard Gorgerat le 22.11.2018 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop gâtés !

    il faudra absolument arrêter de faire obstruction pour le commerce de détail en Suisse. Tout autour de la Confédération des magasins sont ouverts les dimanches les samedis parfois jusqu'à 21h les employés travaillant dans les commerces Suisse sont bien payés et devraient laisser les employeurs pouvoir faire un petit plus au niveau de leur chiffre d'affaires.

  • jOnIra le 21.11.2018 21:10 Report dénoncer ce commentaire

    Black machin

    Allo ! Ah, salut, tu fais quoi vendredi ? Je vais au Black Friday bien sûr, je ne vais pas rater ça, il paraît qu'il y a des bonnes affaires à faire et il faut penser à Noël, c'est dans un mois. Ah, ce truc à la mode qui vient des states ? C'est nul ,t'es obligé de consommer comme un ouf, moi je préfère économiser et puis tu sais il y a ce syndicat machin là, je ne sais plus comment il s'appelle, OnIra, Uno. Ah, j'ai trouvé UNIA, bof, je ne sais pas ce qui'ils font là. Bon je te laisse, passe un un bon Black...machin, je sais plus...À plus !

  • sad Friday le 21.11.2018 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sauvez la planète

    Bravo pour l'initiative du fair Friday! Personnellement le black Friday me déprime au plus haut point...

  • Oui-Oui le 21.11.2018 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mauvaise foi

    Vous vous trompez de cible en accusant Unia des pertes d'emploi. Les syndicats ont toujours cherché à négocier des CCT correctes pour le personnel de vente. Les enseignes pourraient entrer en matière en échange d'ouvertures prolongées. Et c'est aussi VOUS qui vous vantez à longueur d'année d'acheter sur internet et à l'étranger. On se demande bien d'ailleurs pourquoi vous voulez des ouvertures prolongées puisque vous n'achetez plus rien ici. Attention je ne porte pas de jugement sur votre mode d'achat simplement je trouve très hypocrite de mettre les difficultés du commerce seulement sur Unia. Sans oublier aussi PLR et UDC qui ne feront jamais rien pour lutter contre les pratiques cartellaires des importateurs

    • Marco le 21.11.2018 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oui-Oui

      A Yverdon les magasins deviennent vieillot et on a pris l'habitude qu'ils ferment tôt. Les commerces devraient se développer encore plus en Chamard et plus besoin d'aller dans cette ville où règne les dealers et les cas...