Vaud

09 juillet 2019 10:44; Act: 10.07.2019 11:15 Print

Rupture de collégialité à la Municipalité d'Yverdon

Les élus de gauche n'approuvent pas la lettre envoyée par le syndic «au nom de la municipalité» pour faire pression sur la rédaction du journal «La Région».

Une faute?

Les trois municipaux de gauche d'Yverdon-les-Bains (VD) se désolidarisent de leurs quatre collègues PLR dans l'affaire de «La Région». Ils ne peuvent pas cautionner la lettre envoyée par le syndic au nom de l'exécutif. Ils réaffirment leur attachement à la liberté de la presse.

Pour le parti socialiste, Pierre Dessemontet a annoncé mardi qu'à son regret il devait annoncer une rupture de la collégialité au sein de la Municipalité. Associé à son collègue Jean-Claude Ruchet, il a indiqué avoir tenté une conciliation encore ces derniers jours pour que l'exécutif parle d'une seule voix. C'est un échec, a-t-il déclaré. Dès lors, les élus ne peuvent pas endosser cette lettre envoyée par le syndic «au nom de la municipalité».

Une lettre a été lue au nom de la municipale verte Carmen Tanner, absente pour cause de congé maternité. Elle s'est dit «fâchée et consternée» par cette situation.

Seconde conférence

Une seconde conférence de presse doit se tenir en fin de matinée. Elle sera donnée par l'autre partie de la municipalité d'Yverdon.

Jeudi dernier, la presse révélait la teneur d'un courrier signé du syndic d'Yverdon-les-Bains, Jean-Daniel Carrard (PLR), à la rédactrice en chef du journal du Nord vaudois «La Région», Caroline Gebhard. L'élu y faisait part de «la déception» de la municipalité s'agissant de la couverture par le titre de l'actualité locale.

Sanction financière

En conséquence, le syndic lui annonçait la suppression de la diffusion de la lettre des autorités dans ses pages. Soit un manque à gagner de près de 28'000 francs par an pour le journal.

Peu après, la rédactrice en chef était convoquée par le conseil d'administration du groupe éditant le journal. Selon les versions de l'avocat de la rédactrice ou de l'avocat du groupe, on parle d'un licenciement abusif ou d'un départ volontaire.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • M. Faute Grave le 09.07.2019 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    Démission

    Le syndic doit tout simplement démissionné. C'est une honte que certains politiciens manipule avec chantage la liberté de la presse. Non à l'abus de pouvoir Oui à la liberté de la presse.

  • Er le 09.07.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Libre

    Elle est ou la liberté de la presse dans ce pays??? C est consternant !!!

  • marcValais le 09.07.2019 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au peuple de réfléchir avant de voter

    Après Vevey voici Yverdon. Messieurs Dames les élus, il est grand temps de vous remettre en question et de faire l effort principal dans la gestion des dicastères attribués et de remplir les tâches pour lesquelles les citoyens vous ont élus.

Les derniers commentaires

  • Mendrisiotto le 10.07.2019 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ???????

    Pourquoi la commune devrait financer un journal déjà. Si cette feuille de chou ne fait plus recette et pour cause, insatisfaction des lecteurs et bien elle ferme ou un rédacteur en chef plus compétent et impartial sur le plan politique prend la relève

  • bob le 10.07.2019 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant

    A Yverdon plus rien ne m'étonne.

  • CQFD le 09.07.2019 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis quand la presse suisse est libre ?

    Inféodée au Parti socialiste et rarement neutre dans ses articles et commentaires ! Tout comme la RTS. Ne me faites pas rire avec votre liberté de la presse... on l'a bien vu une fois de plus aux dernières votations fédérales.

    • Chrizo le 11.07.2019 14:39 Report dénoncer ce commentaire

      Depuis quand la Suisse est-elle à gauche

      La presse n'est certainement pas inféodée au Parti Socialiste alors que la plupart des villes et communes ont des majorités de droite, arrêtez de dire n'importe quoi pour justifier des choses injustifiables comme les pressions inacceptables faites sur un journal par un exécutif !

  • Esse Aime le 09.07.2019 19:56 Report dénoncer ce commentaire

    Traduisons...

    ...notre cher P. Dessemontet (et un des mes voisins, accessoirement): " on ne peut plus tranquillement subventionner un journal bobo-gauchiste avec l'argent du contribuable et, de fait, favoriser une vision unique des agissements et de la vie de notre Commune. C'est un crime contre l'expression de la seule et unique Vérité qui soit; la nôtre !"

  • Guevara le 09.07.2019 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    Le tché

    Je pense que ce qui caractérisait notre système politique collégial aux 3 niveaux est dépassé. Le peuple en n'a marre ! Et j'en suis. Il est temps de passer à un système avec un pouvoir d'opposition pour booster les élus et combattre le libéralisme et le oui amen à tout ! Bravo et il est temps de passer à une rupture avec des habitudes politiques communales cantonales et fédérales dépassées ! Pauvre Suisse ...... Vevey, Yverdon, est ce le début ..... je l'espere Bravo à celles et ceux qui dénoncent et aux risques qu'elles (ils) prennent