Tempête sur l'Arc lémanique

16 juin 2019 13:43; Act: 16.06.2019 19:52 Print

Une soirée très chargée pour les pompiers

Après le violent orage de samedi, les sapeurs professionnels et volontaires sont toujours mobilisés aujourd'hui du côté de Genève comme dans le canton de Vaud.

Sur ce sujet
Une faute?

Les pompiers genevois ont connu une nuit agitée après le violent orage qui s'est abattu sur le canton samedi après-midi. «Nous avons procédé à plus de 500 interventions», a indiqué ce dimanche Nicolas Schumacher, le commandant du Service d'incendie et de secours (SIS).

Et le travail n'était pas terminé, ce matin. Tout ce que le canton compte comme pompiers professionnels et volontaires - ainsi que les sapeurs de l'aéroport - a été mobilisé. Au total, entre 250 et 300 hommes sont à pied d'oeuvre et se relaient pour parer au plus pressé. «Nous continuons à recevoir des demandes de secours», a noté l'officier du SIS.

Musée d'Art et d'Histoire touché

Les appels ne proviennent pas que de particuliers. Les pompiers sont fortement sollicités par les communes, aussi. Le Musée d'art et d'histoire (MAH) de la Ville de Genève a été victime d'inondations. La toiture a percé. L'équipe de protection des biens culturels a été mobilisée, a fait savoir l'officier. L’institution a précisé de son côté qu'aucun objet exposé n'avait subi de dommages.

Les pompiers s'occupent des cas les plus urgents. Dans la nuit de samedi à dimanche, ils sont notamment intervenus pour sauver des eaux trois transformateurs de 18'000 volts qui menaçaient, en cas de panne, de priver d'électricité une partie du canton.

«Nous avons encore beaucoup de demandes pour des arbres arrachés et des inondations, a souligné le commandant du SIS. Nous intervenons le plus rapidement possible mais nous sommes obligés d'établir des priorités.»

Durant les trois premières heures après, le début de l'orage samedi, soit environ de 16h30 à 19h30, la centrale d'alerte 118 a reçu environ 2400 appels, soit 13 à la minute: du jamais vu de mémoire de pompiers.

Centaines d'interventions aussi chez les Vaudois

Pour l'ensemble du canton de Vaud, sans Lausanne, la police a reçu quelque 700 appels et procédé à 350 interventions. Des inondations, des chutes d'arbres ou de branches, quelques dégâts à des toitures, mais ni mort, ni blessé, précise le service de presse.

A Lausanne, les pompiers ont procédé à 32 interventions samedi en fin d'après-midi et début de soirée. Principalement des inondations et des chutes d'arbres. Près de 41 sapeurs, dont 10 d'Epalinges, ont été engagés, aidés de 15 collègues de Lavaux, précise le porte-parole lausannois.

Si l'orage était impressionnant, «c'était sans commune mesure» avec ce qui s'est passé il y a une année, relève le responsable. Pour mémoire, le 11 juin 2018, un orage, qui n'a pas fait de blessé, s'est abattu sur Lausanne vers 23h00.

Pas moins de 52 mm d'eau avaient été comptés en 30 minutes, dont 41 en 10 minutes. Selon le communiqué de l'époque, «il n'a jamais été relevé autant d'eau en Suisse en 10 minutes depuis le début des mesures automatiques en 1981».

(ats/dra)