Vaud

27 mai 2019 14:22; Act: 27.05.2019 14:47 Print

Les seniors sont «une opportunité» à saisir

Le canton de Vaud veut adapter ses politiques pour répondre aux besoins des seniors, qui généreront près de 17 000 emplois d'ici à 2040.

storybild

Quelque 17'000 emplois à plein temps devraient être créés pour les soins institutionnels des seniors d'ici 2040. Face à ces projections, il faut se préparer, résume le canton. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Présentés parfois comme un problème ou un risque, les seniors de 65 ans et plus sont aussi «une opportunité», a souligné lundi le canton de Vaud. Il entend ainsi anticiper et réussir le tournant du vieillissement de la population et de la silver économie.

Certains chiffres frappent. La consommation directe des seniors pourrait atteindre 7 milliards de francs. Ou: quelque 17'000 emplois à plein temps devraient être créés pour les soins institutionnels des seniors d'ici 2040. Face à ces projections, il faut se préparer, résume le canton.

Influencer

«Oui, on peut humblement influencer le futur au travers des politiques publiques», affirme le conseiller d'Etat Pascal Broulis. Au côté de son collègue Philippe Leuba, il présentait une étude thématique dont la synthèse est publiée dans la collection «Prospectif» de Statistique Vaud.

D'une centaine de pages et intitulée «La silver économie, une opportunité pour le canton», la recherche, qui place l'horizon à 2040, doit servir à aiguiller le prochain programme de législature 2022-2027. «Les questions relatives à l'âge de la retraite et à l'assurance-maladie n'ont pas été étudiées de façon spécifique», prévient toutefois le canton.

Forte croissance

Apparue vers 2000, la notion de silver économie (économie des cheveux gris ou des seniors) couvre le vaste champ des personnes de 65 ans et plus, dont le nombre et les revenus augmentent. En 2030, la Suisse comptera 670'000 retraités supplémentaires, «c'est considérable», a relevé Philippe Leuba.

Dans le canton de Vaud, les 65 ans et plus, qui étaient 125'000 en 2015, verront leur nombre passer à 220'000 en 2040, soit une augmentation de 75%. «C'est un défi majeur des sociétés occidentales», selon le ministre de l'économie.

Pouvoir d'achat

Cette tranche d'âge bénéficie en outre d'une situation financière appréciable. En 2015, la fortune nette des seniors s'élevait à 49% de l'ensemble de la fortune des Vaudois.

Dans la préface de l'étude, Pascal Broulis insiste sur les marchés «en quête d'opportunités de croissance». Selon le ministre des finances, «les seniors sont devenus des protagonistes centraux de la vie économique, dotés d'un pouvoir d'achat non négligeable».

Trouver des solutions

En matière d'hébergement, Vaud a été précurseur il y a trente ans en favorisant le maintien des gens à domicile, a par exemple relevé Pascal Broulis devant la presse. Ce choix, qui doit perdurer, se révèle non seulement moins cher pour l'Etat, mais aussi bénéfique pour les personnes elles-mêmes.

Des solutions doivent néanmoins être proposées afin que ces individus trouvent des appartements adaptés à leur âge et à leurs besoins. La domotique se révèle prometteuse dans ce contexte, explique Philippe Leuba.

Adaptation et formation

Des sociétés cherchent à mettre au point des logements «intelligents» qui viennent en aide aux seniors. Autre évolution à ne pas négliger: la transition numérique.

Entre 2014 et 2017, les 65-74 ans utilisant internet ont progressé de 62 à 77%, note le chef de l'économie. La tendance est marquée et implique par exemple de prévoir la formation de ceux qui veulent pouvoir utiliser cet instrument.

Progrès médicaux

Le secteur sanitaire et médical sera à l'évidence aussi porteur. «Même si c'est triste à dire, le nombre de cancers va augmenter» et Lausanne joue un rôle important avec son centre de recherche Agora, relève Philippe Leuba. Les progrès de la médecine sont un enjeu-clé.

Les réflexions ne portent pas que sur des aspects matériels ou quantifiables. Un des enjeux réside notamment dans la nécessité de prévenir «les conflits intergénérationnels».

Poids politique

Si les seniors votent davantage que les jeunes, pourrait-on imaginer une forme de gérontocratie à l'avenir? Non, répond l'étude, même si elle constate que «les seniors peuvent être subitement surreprésentés au moment de certains arbitrages». www.stat.vd.ch

(nxp/ats)