Moudon

14 décembre 2008 22:44; Act: 14.12.2008 20:56 Print

Local pour jeunes: la Muni se déchire

par Marco Ferrara - Le municipal des Bâtiments veut créer un abri autonome pour les ados. Mais le syndic n’en voit pas la nécessité.

Une faute?

«Notre présence dans la rue dérange. Mais depuis qu’on nous promet quelque chose pour les jeunes, on n’a vu que des caméras», lâche Fabian*.

Jeune Moudonnois, il cite l’absence de local autonome et regrette l’inexistence d’un terrain de foot synthétique. «On nous oublie. Pas étonnant de constater de la délinquance similaire à celle des banlieues françaises», estime-t-il.

Contacté, le directeur des Bâtiments et des affaires sociales vide son sac. «L’an dernier, la Romande Energie a cédé deux locaux à la Ville. J’ai proposé d’en choisir un pour les jeunes, mais le syndic s’y est opposé», regrette Antoine Wasserfallen. Depuis deux ans, toutes ses propositions d’abri de rencontre pour adolescents socialement déshérités sont refusées, selon l’élu.

«Lesquelles?» rétorque le syndic, qui dit n’avoir jamais reçu de demande. Questionné sur le local de 16 m2 situé au centre-ville, Gilbert Gubler juge «peu sérieuse» l’idée de son municipal d’y loger les jeunes. «Il n’y a même pas de WC!» s’exclame le chef de l’exécutif, qui refuse cependant de commenter le devenir de cette structure. Tout au plus admet-il qu’elle sera reprise par des privés pour une «activité de quartier».

Quant aux revendications parvenues à la rédaction de «20 minutes» et reprises par le municipal Antoine Wasserfallen, le syndic ne les considère pas représentatives. «Nos clubs et salles de sport satisfont 90% de nos jeunes», affirme Gilbert Gubler.

*prénom d’emprunt