Vaudoise aréna

14 février 2020 14:30; Act: 14.02.2020 14:58 Print

Lausanne, Prilly et Renens mettent la pression

Lausanne, Prilly et Renens demandent aux responsables du Centre sportif de Malley de déterminer les responsabilités dans l'affaire des conditions de travail à la Vaudoise aréna.

storybild

L'affaire a pour toile de fond la construction de la Vaudoise aréna, qui devait à tout prix être prête pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les villes de Lausanne, Prilly et Renens mettent la pression dans l'affaire du Centre sportif de Malley (CSM). Toutes trois actionnaires, elles demandent au Conseil d'administration du CSM de «tout mettre en oeuvre afin d'établir les faits et de déterminer, le cas échéant, les responsabilités pour ramener un climat de travail serein au sein de cette structure».

Les Municipalités de Lausanne, Prilly et Renens «prennent très au sérieux» les différentes interpellations qui leur ont été adressées au sujet des conditions de travail au CSM (Vaudoise aréna). Dans ce cadre, elles demandent au Conseil d'administration (CA) du CSM - propriétaire et exploitant de la nouvelle patinoire de Malley - que «des mesures soient prises rapidement», ont-elles indiqué vendredi dans un communiqué commun.

Elles souhaitent que les administrateurs «s'assurent immédiatement du respect des dispositions de la loi sur le travail et corrigent le cas échéant les éléments qui doivent l'être». «Les aspects financiers qui en découlent pour les collaborateurs devront être étayés et réglés, en particulier s'agissant du travail de nuit», écrivent les trois syndics, Grégoire Junod (Lausanne), Alain Gillièron (Prilly) et Jean-François Clément (Renens).

Ils exigent aussi que l'entreprise chargée de l'audit externe, demandé par le canton, «établisse les faits et détermine si besoin les responsabilités en prenant en compte tous les éléments mentionnés par les collaborateurs».

Pour un audit impartial

Ils demandent en outre que le cadre du mandat de l'audit soit modifié et que celui-ci soit «réalisé sous l'égide du vice-président du conseil d'administration et des représentants politiques des communes au sein du conseil». Il s'agit ainsi de «garantir l'impartialité de la démarche et que toutes les personnes concernées soient entendues et puissent être traitées de manière égalitaire».

En clair: les trois syndics veulent que ce soit le vice-président et non le président du CA, Jean-Jacques Schilt - très critiqué dans cette affaire -, qui organise l'audit. Interrogé par Keystone-ATS, Grégoire Junod conteste toute idée de «mise à l'écart» de M. Schilt dans ce processus. Selon lui, c'est surtout une mesure «formelle» et «symbolique» pour s'assurer que l'audit «ne soit pas sujet à contestation avant même qu'il ait débuté».

Structure de soutien

Les Municipalités des trois communes prient par ailleurs le CA de «mettre en place au plus vite une structure de soutien pour accompagner les collaborateurs durant cette période et pendant la mise en place des mesures qui auront été décidées suite à l'audit».

Toute cette affaire a pour toile de fond la construction de la Vaudoise aréna, qui devait à tout prix être prête pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), début janvier à Lausanne. La vingtaine d'employés du CSM ont été mis sous forte pression durant cette phase. Des durées de travail allant jusqu'à 20 heures par jour et du travail de nuit sans autorisation ont notamment été dénoncés par les employés du nouveau complexe sportif de l'ouest lausannois.

Mercredi, c'est le syndicat Unia, saisi par les employé de la Vaudoise aréna, qui estimait que l'audit ne serait pas neutre, le CSM ayant «volontairement choisi de ne pas associer les salariés à ce processus». Unia dénonçait aussi la position de Jean-Jacques Schilt, organisateur de l'audit, le déclarant «juge et partie» dans l'actuel conflit.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Mauvaise Gestion le 14.02.2020 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vaudoise Arena

    Comment ce M. Schild a pu être nommé président du CA, alors même qu'il était déjà un très mauvais municipal à Lausanne, je me pose sérieusement la question?

  • UnRetraité le 14.02.2020 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Schilt et consort

    C'est ça la gestion par des socialistes à Lausanne, impôts énormes accompagnés de salaires médiocres. C'est des socialistes de droite

  • Jaures le 14.02.2020 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    Schilt, exclusion du Parti socialiste !

    Ce qui m'étonne le plus dans cette histoire, c'est qu'il n'y ait pas une exclusion de Jean-Jacques Schilt du parti socialiste. Les socialistes sont censés prôner des bonnes conditions de travail, respectueuse des personnes en matière de comportement des employeurs vis à vis des employés, de bonnes mesures de sécurité, respect des horaires de travail, salaire correct. Jean-Jacques Schilt c'est assis sur toutes ces valeurs et il est la honte du PS. Le PS a intérêt à l'expulser au risque de perdre toute crédibilité. En France, le PS s'est effondré à vouloir faire du libéralisme

Les derniers commentaires

  • Fritchie le 17.02.2020 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce que je ne comprends pas ...

    c'est que l'art. 40 de l'OLT2 (ordonnance 2 relative à la loi sur le travail) dispense les installations sportives de demander des autorisations pour le travail de nuit et du dimanche. En outre, quand tu travailles dans ce domaine, tu sais qu'en hiver il faut te retrousser les manches, mais qu'en été tu récupères tes heures sup et tu te la fais belle !

  • Daniel le 17.02.2020 01:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suite que fait l'inspection du travail

    Suite Lorsque vous roulez à 200 sur l'autoroute, Avez vous un passe-droit lorsque la gendarmerie vous contrôle pour cette infraction à la loi sur la circulation routière ? Je ne pense pas.. alors que dans l'économie et l'application de la Loi sur le travail oui. Des étudiants travaillent fréquemment dans des épiceries partenaires le dimanche.. ont-ils ou ont-elles plus de 18ans, je l'espère !!

  • Daniel le 17.02.2020 01:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que fait l'inspection du travail

    Que fait l'inspection du travail? Rien car ils ne sont pas assez pour faire des contrôles du temps de travail sur tout le territoire cantonal. L'état ne veut pas engagé de nouveaux inspecteurs de la santé et sécurité au travail sous prétexte que ces derniers sont suffisants. La preuve que non. Cette histoire n'est que la pointe des infractions à loi sur le travail. Lorsque vous allez chercher vos courses le dimanche matin dans votre épicerie partenaire ( Migros Denner ou autres) demandez-vous si la vendeuse ou caissière est gérante ou de sa famille ??? Emploi illégal le dimanche ??

  • R.Mousse le 16.02.2020 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Direction

    Et le dictateur !! Directeur hubrescht ?? Il est toujours là ? Avec lui c'est sans fin ! Il est comme ça chez chacun de ces ex employeurs !!

  • Arena Gladiator le 15.02.2020 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Esclavagisme

    Contrat Spartacus?