Lausanne

12 février 2019 17:02; Act: 12.02.2019 17:04 Print

Marchandises triées en masse pour les démunis

En novembre, des bénévoles ont récolté 33 tonnes de denrées alimentaires et de produits d'hygiène pour les démunis de la région lausannoise.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Après la récolte vient l'heure du tri. A la Centrale alimentaire de la région lausannoise (CA-RL), gérée par Caritas, une vingtaine de bénévoles s'activent pour trier des biens de première nécessité, récoltés en novembre. Tout doit être terminé d'ici la mi-mars.

Les marchandises s'entassent dans des caisses qui doivent être restituées aux commerces. Il faut séparer le riz de la farine, les couches pour bébé de la crème à raser, explique à Keystone-ATS Françoise Crausaz, chargée de communication auprès de Caritas.

Succès fou

Le 24 novembre dernier, lors d'un Samedi du partage, près de 300 bénévoles ont récolté ces denrées à l'entrée de plusieurs enseignes de la grande distribution. Avec succès: "cela a super bien fonctionné. On était baba", se souvient la porte-parole.

Place désormais au tri, pour que la CA-RL puisse ensuite remettre les produits à l'une ou l'autre de ses 22 associations membres, comme la Soupe populaire (Mère Sofia), la Marmotte, la Pastorale de la rue ou encore Point d'Eau. Ce sont ces associations qui distribueront gratuitement ces marchandises à ceux qui en ont besoin.

En diminution

Les 33 tonnes récoltées en novembre viennent compléter les quantités que la CA-RL reçoit directement des grands magasins, des boulangeries et des maraîchers. «Cela représentait 431 tonnes en 2017, mais ce chiffre tend à diminuer», relève Mme Crausaz. En cause, probablement, un approvisionnement à flux tendu des commerces, qui ont de moins en moins d'invendus à donner.

Pour y remédier, Caritas a lancé en novembre sa première édition du Samedi du Partage Vaud, inspirée du modèle genevois. Une deuxième édition est prévue en novembre, mais la date reste à fixer.

(nxp/ats)