Lausanne

25 février 2020 06:02; Act: 25.02.2020 06:02 Print

Marins d'eau douce agacés par des travaux

par Frédéric Nejad Toulami - Des clubs nautiques critiquent le fait accompli dans les dates imposées de rénovation du Port d'Ouchy, en raison de la fin de l'hivernage et des régates.

storybild

La grue communale au Port d'Ouchy est très prisée à la fin de l'hivernage. (Photo: Florian Cella/24Heures)

Une faute?

«Nous remercions la cheffe de service de la Direction communale de la sécurité et de l'économie de ne pas nous avoir consultés pour agender ces travaux.» Président du Club de voile de Lausanne (CVL), Laurent Vermeille a ironisé ainsi sur un réseau social après avoir reçu un courrier de la Ville la semaine passée. La raison de son agacement? Des travaux au Port d'Ouchy vont débuter le 2 mars prochain. La grue, la zone de lavage, ainsi que la pompe de vidange des eaux usées, y seront hors service pour une durée de six semaines au moins.

Or le mois d'avril coïncide avec la fin de la période d'hivernage des embarcations, alors remises à l'eau ainsi qu'avec le début des régates sur le lac Léman. «Les principaux travaux d'entretien des bateaux, accompagnés d'un pic du nombre de grutages ont lieu en mars et en avril», décrit Laurent Vermeille.

La porte-parole de la Direction communale de l'économie explique que de tels travaux sont toujours effectués en octobre-novembre ou à la fin de l'hiver. «Le mois de mars 2020 a dû être retenu pour des questions de planning des entreprises et de conditions météo, avec moins de risque de gel, déclare-t-elle. L’hivernage se termine à fin avril et les régates sont bien plus nombreuses durant la saison d’été, où il y a trop de navigation, de mouvements et de trafic.»

Manque de consultation

Autre point de friction: le manque de communication des très prochaines dates des rénovations avec les milieux concernés, comme le CVL et l'Union nautique. «Lors de nos derniers entretiens, le 10 octobre 2019, il nous avait été annoncé que ces travaux seraient entrepris dès la mi-novembre 2019», selon le président du CVL. La Direction de l'économie conteste cette version et souligne qu'il «est connu des milieux nautiques que ces travaux se déroulent toujours durant ces périodes». Avant de préciser qu'il n'existe aucune solution parfaite et que ces travaux sont nécessaires et en faveur des navigateurs, car ils permettront un usage beaucoup plus aisé de la place de lavage.

«Il serait temps en 2020 et après les JOJ que l'Exécutif de Lausanne reconnaisse les ports lausannois comme des infrastructures sportives à part entière», observe tout de même Laurent Vermeille.

(FNT)