Lausanne

05 novembre 2013 20:18; Act: 06.11.2013 11:15 Print

Mesures pour sécuriser l'avenue d'Echallens

L’année 2013 a vu un nombre record d’accidents sur l'avenue d'Echallens. Des mesures seront prises afin de renforcer la sécurité des usagers.

Une faute?

La ville de Lausanne va renforcer la sécurité du trafic à l'avenue d'Echallens après un accident mortel.

Les premières mesures seront mises en oeuvre immédiatement, d'autres suivront durant le premier semestre 2014. La circulation du train régional LEB sur la route est depuis longtemps problématique.

Dans un premier temps, les contrôles vont être intensifiés, a indiqué mardi soir la municipalité dans un communiqué. Des campagnes de prévention et de sensibilisation des piétons, des automobilistes et des riverains seront lancées.

Le trafic de véhicules sur cette avenue est resté stable ces dernières années. Il était de 11'100 véhicules par jour en 1995 pour atteindre 11'200 en 2010. Entre 2010 et 2013, 70 accidents se sont produits sur l'avenue d'Echallens, dont treize avec le LEB et cinq avec les Transports publics lausannois (tl).

Forte hausse

Le nombre de voyageurs du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) a considérablement augmenté: il a grimpé de 1,7 million à 3 millions aujourd'hui. Le LEB circule désormais à une fréquence au quart d'heure.

A la mi-octobre, une femme a été happée mortellement par le train alors qu'elle traversait la route sur un passage piéton. Fin 2011, un enfant de trois ans avait été écrasé par un bus des Transports publics (tl).

Pour répondre aux problèmes, la ville va en outre améliorer la signalétique de manière à rendre plus visible la circulation en double sens du LEB. Les mesures les plus importantes verront le déplacement des îlots-refuge des passages piétons entre la voie ferrée et la route. Des signaux lumineux et des feux de régulation pour les piétons seront aussi installés.

Situation conforme

Les mesures immédiates coûteront entre 120'000 et 150'000 francs. La deuxième série de changements est estimée entre 1,5 et 2 millions de francs. La ville avait déjà planché en 2006 sur une meilleure sécurisation du trafic. La situation est aujourd'hui «conforme à la législation en vigueur», souligne l'exécutif.

A long terme, la création d'un tunnel à double voie pour le LEB entre Chauderon et Prilly-Union est envisagée. L'horizon de réalisation est situé entre 2017 et 2020.

(ats)