Affaire Vaux-sur-Morges

15 mars 2011 15:42; Act: 15.03.2011 15:54 Print

Mise en liberté du prévenu refusée

Le généticien français accusé du meurtre de sa belle-mère à Vaux-sur-Morges (VD) reste en prison. Le Tribunal d'application des mesures de contrainte a refusé mardi sa demande de mise en liberté.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le risque de fuite a motivé le rejet de notre demande», a déclaré Marie-Pomme Moinat, une des avocates du prévenu. «Nous allons faire recours contre cette mesure disproportionnée», a-t-elle annoncé.

Le tribunal a pris sa décision suite à une audience qui s'est déroulée vendredi. La défense avait fait valoir une expertise privée soutenant la thèse de l'accident pour présenter une nouvelle demande de mise en liberté du suspect.

La semaine dernière, le procureur en charge de l'enquête a demandé aux médecins légistes lausannois de se déterminer sur les conclusions et les observations de ce document. Selon leur réaction, une nouvelle expertise pourrait être demandée à un expert tiers.

Le 9 janvier 2010, le Français a dit avoir trouvé sa belle-mère inanimée au pied d'un escalier de la maison familiale. Considéré comme suspect, notamment pour avoir nettoyé les lieux et s'être changé, il a toujours clamé son innocence et ses avocats ont plusieurs fois demandé sa mise en liberté.

(ats)