Canton de Vaud

23 septembre 2019 16:13; Act: 23.09.2019 16:19 Print

Moins de visiteurs que prévu à Aquatis

Deux ans après son ouverture, le musée et aquarium lausannois ne compte que 240'000 personnes visiteurs au lieu des 450'000 attendus.

storybild

Aquatis est le plus grand musée aquarium d'eau douce en Europe. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le musée et aquarium Aquatis à Lausanne prévoit des pertes comptables en 2019. Deux ans après l'ouverture, le nombre de visiteurs devrait se monter à 240'000, alors que 450'000 étaient espérés dans un premier temps. Une situation normale pour le patron Bernard Russi.

Le groupe Boas a prévu une perte comptable de quelques centaines de milliers de francs pour Aquatis en 2019. En revanche, son cashflow est positif, a indiqué son service de presse lundi, revenant sur une information de la RTS.

«On a un objectif à 5 ans. A cinq ans, cette entreprise sera profitable. Aujourd'hui, elle ne l'est pas encore. C'est tout à fait normal. Nous ne sommes qu'en deuxième année d'exploitation», déclarait Bernard Russi, président du groupe hôtelier Boas et patron du groupe Aquatis dimanche au 19:30.

Economies sur les charges

Des économies ont été réalisées en optimisant notamment les charges, le personnel, le nettoyage. Le groupe Boas a déjà investi plus de 30 millions de francs dans le projet qui en a coûté 64 millions, sans subventions. «L'avantage, c'est de ne pas devoir d'argent à quelqu'un, mais l'inconvénient, c'est la trésorerie», selon le patron du groupe.

En 2017, le groupe annonçait espérer une fréquentation de 450'000 visiteurs. En 2018, ce chiffre a une première fois été revu à la baisse (380'000). A l'heure actuelle, l'objectif est de 330'000 entrées.

Première expo temporaire

La première exposition temporaire d'Aquatis débutera prochainement, le 12 octobre. Intitulée «Rivières Volantes», elle portera sur l'Amazonie et pourrait faire évoluer les chiffres de fréquentation, selon le service de presse. Elle est organisée par la Fondation Aquatis (indépendante du Groupe Boas).

Pour mémoire, Aquatis est le plus grand musée aquarium d'eau douce en Europe. Il est devenu la troisième attraction la plus visitée en Suisse romande, après le Château de Chilllon et l'usine Cailler.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Max. le 23.09.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Solution

    Baissez les prix je crois que la solution est toute simple !

  • Frédéric Dagon le 23.09.2019 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aquatis

    j irais volontier si ça ne coûtait pas un rein pour une famille!

  • Laura le 23.09.2019 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau mais cher!

    Aquatis est très beau mais pour avoir été en famille très cher! Si on compare avec le château de Chillon et la fabrique cailler, ou encore le zoo de Servion... si il veulent plus de monde qui baisse leur tarif!

Les derniers commentaires

  • Yves-Olivier le 27.09.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Priorité.

    A force de taxer les gens, ceux-ci commencent à mettre des priorités sur leurs loisirs. Désolé !

  • Mady le 26.09.2019 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on a soif

    Pour ma part, le plus gros problème qu'on a vécus, avec nôtre famille de trois enfants après le prix, c'est de ne pas avoir accès au restaurant et pouvoir retourner après deux heures on est sorti par ce que les enfants avaient soif ,mais magnifique autrement

  • sebwear le 26.09.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Le prix est peut-être pour quelques choses. Pas très attractif pour une famille.

  • Daniel le 25.09.2019 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher

    Vu les tarifs c'est normal qu'il y aie peut de visiteurs

  • STOP-13 le 24.09.2019 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Faillite imminente

    Aquatis un projet mal ficelé par un doux rêveur.......vaudois et vaudoise ne vous inquiétez pas le bâtiment sera repris par le canton, à vos frais et contribuera à augmenter la dette de celui-ci.......sans parler que lÉtat le transformera en musée des projets mal ficelés et là ils n'auront aucun problème pour trouver les dossiers.....