Nyon (VD)

12 février 2019 18:44; Act: 12.02.2019 18:57 Print

Motard condamné après un accrochage en France

par Christian Humbert - Il a écopé de 50 jours amende avec sursis et d’une amende de 500 francs. Il devra aussi payer de lourdes indemnités.

storybild

(Photo prétexte) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est le droit suisse qui a été appliqué: un gendarme vaudois trentenaire vient d’être condamné pour avoir provoqué un accrochage sur le circuit de Magny-Cours, en France, en juillet 2013. Ariane* est devenue tétraplégique à la suite de cet accident.

Claude* a été reconnu coupable de lésions corporelles graves par négligence, par le tribunal de Nyon (VD). Il a écopé de 50 jours amende avec sursis et d’une amende de 500 francs. Il doit surtout assumer de très lourdes charges financières, puisqu’en plus des 20'000 francs accordés à l'avocat d'Ariane et de sa famille, lui ou ses assurances devront encore leur verser près de 240 000 francs d'indemnité.

Recours possible

Me Charles Gerry rapporte le soulagement du père de le motarde. Me Jean Emmanuel Rossel, avocat de Claude se dit, lui, «très déçu, notamment parce que la question des indemnités, selon lui, dépend du droit français». Il avait plaidé l’acquittement, estimant qu’Ariane avait coupé la route à Claude avant un virage amorcé à plus de 100 km/h. Un recours de sa part est possible.

C’est dans le cadre d’une sortie privée que l’accident s’est produit, sans témoin et sans intervention de la police locale. Claude avait lui-même raconté avoir touché la roue arrière de la moto d’Ariane, provoquant sa chute. La femme est depuis lors en institution, sans espoir d’amélioration de son état.

*Prénoms d'emprunt