Système salarial de l'Etat de Vaud

10 décembre 2008 17:03; Act: 10.12.2008 20:45 Print

Nouvelle journée de grève dans les gymnases

Les neuf gymnases du canton de Vaud ont connu une nouvelle journée de grève.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Une petite partie de la fonction publique vaudoise a protesté à nouveau mercredi contre la nouvelle grille salariale. Les neuf gymnases du canton ont connu des mouvements de grèves et un demi-millier de personnes ont défilé au centre de Lausanne.

Vers 17h30, quelque 500 personnes se sont rassemblées devant le bâtiment des services du personnel du canton avant de se rendre sous les bureaux du président du Conseil d'Etat Pascal Broulis. Ils ont copieusement hué la réforme Decfo-Sysrem, affirmant leur refus des «déqualifications».

Déclassement refusé

Les neuf gymnases du canton de Vaud ont connu par ailleurs une nouvelle journée de grève. Selon les syndicats, plus de la moité des enseignants ont continué de protester contre leur déclassement dans le nouveau système.

Dans tous les établissements, des cours ont été interrompus ou supprimés, a déclaré à l'ATS Suzanne Peters, du syndicat SUD. Par cette action, les maîtres de gymnase, qui perdent jusqu'à 450'000 francs sur une carrière avec le système Decfo, ont voulu fixer un ultimatum au Conseil d'Etat.

Les enseignants et les autres secteurs déqualifiés exigent la réouverture des négociations avant le 15 janvier. Un gel des bulletins n'est pas exclu si le Conseil d'Etat ne répond pas à cette demande, a précisé Mme Peters.

Mécontentement

Ailleurs, quelques poignées d'employés de l'administration ont suivi partiellement la grève, notamment au Bâtiment administratif de la Pontaise, selon David Gygax, du syndicat SSP-Vaud. Le Service des automobiles a également été affecté.

Les juristes de l'Etat ont aussi protesté dans un communiqué contre «le mépris» dont ils sont l'objet. Ils dénoncent l'arbitraire avec lequel ils ont été attribués dans des catégories professionnelles qui ne leur correspondent pas. D'autres actions seront menées jeudi.

(ats)