Vaud

17 novembre 2019 20:13; Act: 17.11.2019 22:35 Print

Panneaux routiers inutiles, dangereux, voire illégaux

Un spécialiste de la signalisation constate de nombreuses erreurs dans les communes. Les autorités confirment qu'un contrôle général s'impose.

Sur ce sujet
Une faute?

Rien n'échappe à son regard attentif. Durant des années, Edgar* a veillé sur les panneaux de signalisation lausannois. Aujourd'hui, il n'occupe plus cette fonction. Mais il se souvient par coeur de tous les règlements. Ainsi, à la moindre occasion, il ne peut s'empêcher de remarquer que de nombreux panneaux dans le canton de Vaud sont inutiles, mal placés, voire illégaux.

Premier exemple, à l'avenue de Lavaux, à Pully (VD). Un signal annonce un rétrécissement de chaussée sur la gauche. Mais, en réalité, les usagers de la route doivent se rabattre sur la voie de droite, comme l'indique un autre panneau quelques mètres plus loin. Entre les deux, un panneau route prioritaire est quant à lui inutile. «Edgar a raison. Il aurait fallu enlever les deux premiers signaux lorsque le rond-point, au bout de la rue, a été aménagé», concède le commandant Dan-Henri Weber, de la Police de l'Est lausannois

Trop de signaux tuent les signaux

Toujours à Pully, sur le boulevard de la Forêt, à l'angle de la route de Chenaule, Edgar constate que le nombre de panneaux est trop élevé dans ce petit périmètre. «Il est impossible pour un automobiliste de les assimiler tous. De plus, on ne peut pas mettre deux poteaux, avec deux panneaux chacun, à deux mètres l'un de l'autre», souligne le Vaudois. «Cette succession de signaux est effectivement problématique. Nous allons contacter la commune pour qu'elle fasse rapidement les modifications nécessaires», annonce Laurent Tribolet, chef de la division entretien de la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR).

La liste établie par Edgar est longue, sans pour autant être exhaustive. Elle mentionne des panneaux trop proches de la chaussée, des passages piétons dangereux dans des giratoires, des signaux cachés par des branches, des signalisations contradictoires, des panneaux de travaux oubliés, etc. «Certains panneaux, avec les années, finissent par faire partie du paysage routier. On est tellement habitués à les voir, qu'on ne les voit plus. Maintenant que nous avons été alertés sur ces incohérences, nous allons faire un contrôle général. Néanmoins, s'il est vrai que certains panneaux sont inutiles ou redondants, ils ne sont pas dangereux pour autant. Pour nous, il s'agira donc de donner la priorité aux signaux pouvant représenter un danger pour les usagers de la route», commente Dan-Henri Weber.

*Prénom d'emprunt

(xfz)