Morges (VD)

04 mai 2012 10:14; Act: 04.05.2012 11:17 Print

Pas d'électronique au cimetière

L'idée d'un système permettant de repérer les tombes sur un écran n'a pas séduit le Conseil communal de Morges mercredi.

storybild

Les bornes permettent de faciliter la recherche des tombes. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Il n'y aura finalement pas de borne interactive devant le cimetière de Morges. Ces écrans devaient permettre d'identifier et de localiser rapidement les tombes. Le Conseil communal a décidé mercredi de ne pas octroyer les 15000 francs nécessaires à l'installation du système, déjà présent dans la commune genevoise de Carouge.

Le cimetière sera donc réaménagé pour un montant de 155'000 francs, mais dans un esprit traditionnel. Les nombreux touristes qui chercheront la tombe d'Audrey Hepburn, qui ne repose pas à Morges mais dans un village voisin, continueront donc à errer dans les allées à la recherche de sa tombe.

Dans le «24 Heures» vendredi, élus comme spécialistes du décès se sont accordés pour dire que le cimetière était un lieu «hors du temps», et que ces bornes étaient inadéquates dans le lieu du repos éternel. Directeur des Pompes Funèbres Générales de Lausanne, Edmond Pittet a confié au quotidien vaudois qu'il rechignait lui-même à utiliser la technologie. «On ne peut pas moderniser la mort», a-t-il confié.

(joe)