Grand Conseil vaudois

08 février 2011 19:18; Act: 08.02.2011 19:29 Print

Pour l'interdiction de la mendicité des enfants

Les députés ont accepté de transmettre au Conseil d'Etat un postulat de Mireille Aubert (PS), qui vise à interdire la mendicité en compagnie de mineurs.

Une faute?

Il est urgent de protéger les enfants, a relevé Mme Aubert. Il faut compléter la loi pénale vaudoise en interdisant la mendicité avec mineurs. Le postulat demande aussi un suivi du phénomène et la mise en place d'un dispositif de coordination, y compris avec la Confédération.

L'UDC Felix Glutz a rappelé que la mendicité est de compétence communale. Il a plaidé en faveur de son interdiction pure et simple, car selon lui, il ne sera pas possible de scinder les choses.

Le PS est contre cette mesure que souhaite imposer le parti libéral radical lausannois avec son initiative. Il ne s'agit pas d'une mesure efficace. L'exemple de Genève le prouve, a ajouté Grégoire Junod (PS).

Envoyer un mineur mendier est aujourd'hui un délit pénal en droit vaudois. Par contre, il n'en est pas de même de la situation du majeur qui mendie accompagné de mineurs, a relevé le conseiller d'Etat Philippe Leuba. Il doit être dénoncé.

A ce jour, Lausanne n'a signalé aucun cas de mendicité avec enfants au Service dvaudois de protection de la jeunesse. Le chef du Département de l'intérieur s'est demandé si un plan cantonal était vraiment nécessaire. A une courte majorité, les députés ont décidé que la question méritait d'être étudiée.

(ats)