Nyon (VD)

01 décembre 2011 17:15; Act: 01.12.2011 18:01 Print

Prison avec sursis pour le policier flingueur

Le gendarme vaudois, qui avait tiré sur un carrossier de Gland en 2008, a été condamné à 15 mois de prison avec sursis par le Tribunal de Nyon.

storybild

Le jeune carrossier a été blessé par le coup de feu du gendarme. (Photo: C.Bonzon/LM)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tribunal de Nyon a condamné, jeudi soir, un sergent de la gendarmerie vaudoise à 15 mois de prison avec sursis de deux ans pour lésions corporelles simples par négligence. L’autre prévenu est un carrossier de Gland, poursuivi pour violence ou menace contre les autorités. Il a été condamné à 30 jours amende à 30 francs avec sursis de deux ans pour menace ou violence contre l'autorité.

En 2008, le gendarme de 47 ans avait tiré sur un jeune carrossier de Gland après une bagarre consécutive à une interpellation houleuse sur la route, à Gland. Selon le gendarme, le jeune homme a refusé de présenter ses papiers et s’est montré agressif. «Il m’a menacé en disant «Cow Boy, je vais te tuer », a-t-il ajouté. L’autre partie a une version différente. « Il m’a poussé et je l’ai repoussé. Il a dégainé une première fois son arme avant de la remettre à la ceinture. Puis il m’a aspergé avec son spray au poivre », avance l’habitant de Gland qui avait été victime d’un coup de couteau en 2003, lors du Festival Paleo, à Nyon.

Là où les versions concordent, c’est que le policier a sorti son pistolet une seconde fois avant de tirer. « C’était un coup de semonce. J’ai eu l’impression que j’allais mourir. Il venait de me frapper à la tête avec une palette », a justifié le gendarme. Toujours est-il que deux fragments de la munition ont atteint le carrossier à l’aine. L’issue de cette violente altercation aurait même pu être mortelle. Mais par chance, la balle avait touché la boucle en métal de la ceinture du carrossier.