Justice vaudoise

14 mars 2019 18:04; Act: 14.03.2019 19:59 Print

Prison ferme pour avoir agressé un ex-voyou

par Frédéric Nejad Toulami - Afin de se venger, une jeune femme avait attiré sa proie à un rendez-vous avant de se rendre chez lui et y faire entrer ses complices.

storybild

Délestée de sa cocaïne, la victime pourrait être poursuivie en justice. (Photo: Keystone)

Une faute?

Ils avaient appâté leur victime avec une jeune femme qu’il connaissait, à Montreux en février 2018. Les quatre hommes étaient entrés chez Arnaud*, grâce à cette complice, tandis qu’une fille restait au volant d’une voiture. A l’intérieur, ils ont violenté le locataire avec un Taser avant de le détrousser. Ils ont notamment dérobé des montres de marque et de la cocaïne, comme l’a relaté «24 heures».

Vendetta improvisée ou expédition criminelle préméditée? Il s’agissait selon eux de venger leur copine qui prétendait avoir été droguée et abusée par Arnaud par le passé. Mais la jeune femme est apparue comme le cerveau de l’affaire. Le procureur Gabriel Moret les a considérés comme complices solidaires et requis des peines fermes.

Prison ferme, puis expulsion de Suisse

Dans son verdict, dévoilé jeudi, le Tribunal correctionnel de Vevey a condamné les six prévenus, notamment pour brigandage. Ils écopent de 28 à 32 mois de prison; ferme pour deux d’entre eux, et avec des mois de sursis pour les autres. Quatre d’entre eux seront ensuite expulsés de Suisse.

La victime avait fait de la taule

Quant à leur victime, il s’agit d’un ex-détenu condamné au début des années 2000 après avoir organisé le rapt d’un fils de notable. Le procureur refuse de commenter une éventuelle procédure en cours contre lui pour possession de stupéfiants. Il rappelle toutefois que le Ministère public instruit d’office ce type d’infractions portées à sa connaissance.

*prénom d’emprunt

(FNT)