18 mai 2008 23:00; Act: 19.05.2008 11:21 Print

Quand deux rames du M2 entrent en collision...

Simulation grandeur nature d’un grave accident, hier à Lausanne, à une station du futur M2.

Une faute?

Vastes manœuvres et grand show hier, à la place de l’Ours. Peu avant 16 h, le quartier était totalement bouclé. Le parking du gymnase du Bugnon a accueilli des tentes et des baraquements afin d’abriter divers centres de commandement pour un vaste exercice de sauvetage dans la station de métro voisine, à 23 mètres de profondeur. Ce type d’opération est requis par l’Office fédéral des transports, afin de recevoir l’aval ou non d’une autorisation d’exploitation.

Deux écrans géants dans la rue retransmettaient en direct les événements, face à deux estrades. L’une d’elles, VIP, a accueilli notamment le syndic Daniel Brélaz, des municipaux tels qu’Olivier Français, ainsi que des commandants des pompiers et des polices municipale et cantonale. Même la cheffe de la police genevoise, Monica Bonfanti, était présente.

A 17 h 01, une forte fumée s’est échappée de la station Place de l’Ours. Aussitôt, une patrouille de police est arrivée sur les lieux, tandis que les détecteurs de fumée activaient automatiquement la ventilation dans la cage d’escaliers et la station souterraine. Puis, un médecin en ambulance suivi d’une cohorte de pompiers sont intervenus. Un chariot motorisé spécialement conçu pour intervenir sur les rails a été utilisé. Outre la fumée toxique, un autre danger guettait les sauveteurs: le fort courant électrique, 750 volts sur les voies souterraines, à couper rapidement sous peine d’électrocution. Les passagers et blessés, tous figurants, ont été pris en charge sous le regard des observateurs de l’Office fédéral.

Frédéric Nejad