Lausanne

27 septembre 2018 21:20; Act: 27.09.2018 21:20 Print

Référendum contre une baisse des aides à l'UNIL

par Xavier Fernandez - Le montant maximal du Fonds de solidarité étudiant a été abaissé de 580 francs à 500 francs. Le syndicat SUD-EP monte au créneau.

storybild

Le syndicat SUD-EP ne chôme pas depuis la rentrée. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Diminuer la prestation, afin de pouvoir la proposer à davantage de demandeurs. Telle était l'idée de la Fédération des associations d'étudiants, qui a notamment la charge d'administrer le Fonds de solidarité étudiant. Ainsi, la somme maximale pouvant être octroyée aux élèves de l'UNIL en difficulté financière a été revue à la baisse, de 580 francs à 500 francs.

Cette décision a été validée lundi, malgré les protestations du syndicat estudiantin SUD-EP (Solidaires unitaires démocratiques-étudiants précaires). Ce dernier a donc commencé, jeudi, la récolte de 200 signatures d'étudiants, pour demander le lancement d'un référendum. Le syndicat a jusqu'au 15 octobre pour obtenir les paraphes. «Ce n'est qu'une formalité. A priori, en seulement deux ou trois jours, nous les aurons», estime Ilir Ahmeti, un militant.

Pour payer les factures

Dans l'intervalle, la coupe dans la prestation est bloquée. Ainsi, ceux qui en font la demande pourraient encore avoir droit à 580 francs. «Mais ce ne sont pas des montants versés en cash. L'argent sert à payer des factures que les étudiants ne peuvent pas régler eux-mêmes», précise Ilir Ahmeti.

Cette aide est d'ailleurs spécialement prisée, dans le contexte actuel. Pour rappel, certains étudiants doivent attendre jusqu'au deuxième semestre avant de savoir s'ils ont droit aux subsides à l'assurance maladie, voire à une bourse d'études.

Budget épuisé en deux mois

Mais seuls les plus rapides ont une chance d'en voir la couleur. L'année scolaire passée, les 45'000 francs que l'UNIL met à disposition pour ce fonds ont été totalement distribués en moins de deux mois. Deux rallonges de 10'000 francs ont ensuite permis de tenir jusqu'en février. Mais pas au-delà. En tout, 127 étudiants ont pu être aidés.

Ilir Ahmeti souligne néanmoins que c'est à contrecoeur que le syndicat SUD-EP s'est engagé dans ce processus de référendum. «Nous préférerions largement nous battre aux côtés de la Fédération des associations d'étudiants pour que la direction de l'uni augmente le budget. D'ailleurs, si le référendum passe la rampe, j'espère que nous pourrons mener ce combat ensemble», commente-t-il.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • InselS le 27.09.2018 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Conseil

    2 conseils dun ancien étudiant habitant le canton du Valais et ayant étudié à Berne - travaillez le week-end pour gagner un peu dargent (ce que j ai fait) - restez chez vos parents, c est un peu moins cher (ce que j ai également fait) - arrêtez de vous saouler tous les weekend (ça coûte cher) Je précise que je n avais ni bourse ni une quelconque aide de l État. Mais surtout arrêtez de vous plaindre!!!

  • Avocat Fiscaliste le 27.09.2018 21:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bossez le soir

    et si les étudiants remboursaient « les aides » une fois devenus riches? Ainsi il y aurait plus daides pour les nouveaux étudiants... Car il me semble que mes impôts vous servent mais je ne vois pas le retour sur investissement.

  • Mp le 27.09.2018 22:34 Report dénoncer ce commentaire

    À double sens ok

    Ok je me fais vieux et de mon temps presque aucune aide netait accordée Une erreur à mon sens Par contre je serai favorable à une aide bien plus importante actuellement mais à condition quelle soit assujetti à un remboursement inconditionnel lors de la future activité professionnelle qui pour des étudiants de ce niveau devrait être le cas Et cela indépendamment d Externalisation à letanger. Aider oui mais pas profiter

Les derniers commentaires

  • Jacko le 28.09.2018 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soutient aux universités

    Pour que les entreprises ne soient plus obligées de recruter des étrangers hautement qualifiés il faut déjà des suisses hautement qualifiés. Pour cela nous devons soutenir nos universités et nos étudiants.

  • Greg le 28.09.2018 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait arrêter de les dorlotter!

    J'ai eu un stagiaire jeune diplômé ce printemps: 2e jour, il voulait une augmentation, puis trouvait normal que je corrige son français, puis est arrivé après 09h30 dès la 2e semaine car il était fatigué... j'ai engagé un frontalier!

  • Franck le 28.09.2018 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Droits et devoirs

    Que les étudiants fassent d'abord leur devoir envers leur patrie. Avec la nouvelle réforme de l'armée, les soldats ont droit à une bourse pour leurs études qui augmente avec le grade. Je n'ai pas eu cette chance, mes études j'ai du les payer uniquement avec ma solde et APG. Sinon il faudrait faire comme l'aide sociale, rembourser les aides une fois qu'on a terminé et que le salaire le permet. Savoir donner pour recevoir

    • Kev'n le 28.09.2018 16:32 Report dénoncer ce commentaire

      @Franck

      Mauvais exemple... A part dilapider les budgets, l'armée de sert pas à grand chose. Dissuasion? Mais loooool Et j'en sais quelque chose, je l'ai faite!!!

  • chômeur le 28.09.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    étudiants poils aux dents

    Personne va se faire baiser le baiser est toujours en prison

  • Julius le 28.09.2018 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    normal

    C'est juste normal. Un apprenti qui bosse 8h30 par jour n'a pas plus. Oui les études coûtent cher mais c'est un choix personnel.