Grandson (VD)

28 avril 2013 18:46; Act: 28.04.2013 22:02 Print

Rivière maudite pour les promeneurs de chiens

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Un quinquagénaire japonais est mort noyé dans l'Arnon en tentant de secourir le chien d'un autre promeneur dimanche en fin d'après-midi. Un drame similaire s'était produit il y a un an.

storybild

En mars 2012, un homme avait péri à cet endroit en voulant sauver un chien. L’histoire s’est répétée dimanche. (Photo: Jean-Pierre Guinnard/24heures)

Sur ce sujet
Une faute?

Même lieu, même cause, même conséquence. Un peu plus d’un an après le drame de mars 2012, un promeneur de chien a péri hier vers 16h dans les eaux de l’Arnon. Aussitôt après l’alerte lancée par un témoin, les secours sont arrivés sur place. Ils ont sorti de l’eau la victime, inconsciente, et ont entamé une tentative de réanimation. En vain. La victime, un Japonais de 57 ans, est décédée.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le quinquagénaire domicilié dans le canton de Neuchâtel promenait son chien à la hauteur des chutes de Biolex. «Afin de secourir le chien se trouvant dans l’eau, l’homme a sauté dans le lit de la rivière», a communiqué la police vaudoise. Emporté par le courant, il a franchi une chute artificielle avant de dériver sur une cinquantaine de mètres. «La victime est un restaurateur japonais. Tous les dimanches après-midi, on se retrouvait ici. Il me disait qu’il adorait cet endroit. Aujourd’hui, j’ai vu son corps recouvert par un drap», témoigne une habitante de Champagne (VD).

Il y a un an, un homme avait perdu la vie dans les mêmes conditions. Selon un habitant de Grandson, un drame similaire s’était déroulé dans cette rivière quelques années auparavant.
Selon une éducatrice canine, en cas de risque de noyade, «il faut marcher ou courir en dehors de l’eau et appeler l’animal».