Canton de Vaud

09 octobre 2018 17:15; Act: 09.10.2018 17:15 Print

SPJ: nouveau départ et manif au Grand Conseil

Après le licenciement de son chef la semaine dernière, une autre responsable du Service de protection de la jeunesse se retire.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis la sortie du rapport Rouiller, fin septembre, qui dénonçait de graves manquements du Service de protection de la jeunesse (SPJ) dans une affaire de pédophilie, les annonces se multiplient. Il y a une semaine, le chef du service était poussé vers la sortie par la conseillère d'Etat Cesla Amarelle. Mardi c'est la responsable de l'Office régional de protection des mineurs du Nord vaudois qui a rendu son tablier.

Mais la pression ne se relâche pas pour autant. Mardi également, un groupe de parents, baptisé Collectif pour une meilleure protection des jeunes Vaud, constitué il y a dix jours, s'est réuni devant l'entrée du Grand Conseil vaudois.

La conseillère communale lausannoise Sandra Pernet (PDC) en tête, il dénonce des dérives du SPJ, notamment le fait que certains parents soient mis à l'écart des décisions prises concernant leurs enfants et, surtout, la lenteur des procédures, explique «24 heures».

(xfz)